De nouvelles présumées victimes se seraient manifestées à la suite de l'arrestation de Vincent Nadon.

Médecin soupçonné de voyeurisme: de nouvelles présumées victimes

Un médecin inculpé la semaine dernière pour voyeurisme et agression sexuelle par la police d’Ottawa demeurera incarcéré au Centre de détention Ottawa-Carleton jusqu’à au moins mardi.

Le Dr Vincent Nadon, 56 ans, de Chelsea, a été convoqué devant la Cour de justice de l’Ontario, lundi, pour une audience de remise en liberté. Le dossier a toutefois été reporté à mardi. L’accusé a comparu par vidéoconférence depuis le centre de détention où il est incarcéré depuis son arrestation, la semaine dernière.

De nouvelles présumées victimes se seraient manifestées à la suite de son arrestation, selon nos informations.

Rappelons que l’Unité de lutte contre les agressions sexuelles et la violence faite aux enfants du Service de police d’Ottawa a annoncé jeudi dernier le dépôt des accusations contre le médecin de famille après avoir reçu une plainte d’une présumée victime qui avait eu un rendez-vous avec le docteur plus tôt dans la semaine à la Clinique de services de santé de l’Université d’Ottawa, sur la rue Rideau.

Selon l’enquête policière, la première plaignante a soupçonné qu’on l’a filmée sans son accord et à son insu durant l’examen médical.

Une ordonnance de non-publication empêche la divulgation de tout renseignement qui permettrait d’identifier les présumées victimes ou témoins, ainsi que les informations recueillies lors de l’enquête pour remise en liberté.

Le Dr Nadon n’a aucun autre antécédent judiciaire.