Marc Jémus est de retour devant le tribunal.

Marc Jémus: Un deuxième procès pour fraude

Un deuxième procès s'est ouvert lundi dans l'une des plus grandes affaires de fraude ayant marqué l'Outaouais.
Marc Jémus, qui était autrefois membre d'un trio d'hommes d'affaires responsable de pertes financières de près de 6 millions $ chez de petits investisseurs, est de retour devant le tribunal.
Le procès criminel initial, devant la Cour du Québec, n'a pas pu connaître son dénouement.
Pendant le premier procès, le juge qui entendait l'affaire a dû s'absenter sur une longue période, pour des raisons de santé. Le dossier a aussi été remis à plusieurs reprises parce que l'accusé a changé d'avocat.
La Gendarmerie royale du Canada accuse M.Jémus d'avoir fraudé des dizaines de personnes pour plus de 6 millions $ entre 2001 et 2006.
Après quelques jours d'audiences et plusieurs témoignages en 2016, des journées d'audiences du premier procès ont été remises à plus tard.
Les procédures doivent durer une quarantaine de jours, étalées sur six mois, jusqu'en septembre.
Le trio composé de Marc Jémus, Robert Primeau et François Roy gérait des compagnies telles que Primeforce et Pension Positive. Les deux complices ont déjà purgé leurs peines au fédéral.
Le juge Serge Laurin préside ce deuxième procès.