Tout comme sa conjointe Manuela Gonzalez, Marc Cormier est notamment accusé d'avoir aidé leur fils Francis à s'évader d'une garde légale.

Marc Cormier reste derrière les barreaux

Le spécialiste en biomécanique gatinois Marc Cormier reste derrière les barreaux en attendant la suite de son procès pour parjure.
Ces accusations supplémentaires ont été déposées en février contre l'homme, déjà devant la justice pour complicité après l'évasion de son fils détenu en 2014 à Gatineau.
Des accusations de parjure et de non-respect d'engagement devant la cour ont ramené le père derrière les barreaux de façon préventive.
La juge Anouck Desaulniers a refusé sa liberté provisoire, mercredi matin, au palais de justice de Gatineau. L'enquête sur remise en liberté a été frappée d'une ordonnance de non-publication, qui empêche la divulgation des faits ayant motivé la décision de la juge de la Cour du Québec.