Le constructeur de la Ligne de la Confédération, Rideau Transit Group, a établi une routine d’inspection des roues des trains légers qui lui permettra d’accroître d’un train le nombre de véhicules en service à compter de mercredi.
Le constructeur de la Ligne de la Confédération, Rideau Transit Group, a établi une routine d’inspection des roues des trains légers qui lui permettra d’accroître d’un train le nombre de véhicules en service à compter de mercredi.

Ligne de la Confédération : un train additionnel à compter de mercredi

Le constructeur de la Ligne de la Confédération, Rideau Transit Group, a établi une routine d’inspection des roues des trains légers qui lui permettra d’accroître d’un train le nombre de véhicules en service à compter de mercredi.

C’est ce qu’a fait savoir mardi soir le directeur général des transports à la Ville d’Ottawa, John Manconi. Ainsi, huit trains pourront rouler en plus d’avoir un train en attente, prêt à prendre le relais si un train devait être remisé.

Le service aux stations sera donc toutes les sept minutes pendant toute la journée de mercredi et ce, pour le reste de la semaine, et même en fin de semaine, comparativement à une fréquence aux huit minutes depuis une dizaine de jours lorsque des défectuosités ont été détectées sur trois roues affectant 1,5 train double.

La Ligne de la Confédération compte quinze trains, mais en temps normal treize circulent sur le réseau de 12,5 km. Rideau Transit Group procède présentement à des travaux d’entretien sur la Ligne, qui a subi de nombreux problèmes depuis son ouverture en septembre 2019.