Alain Ste-Marie avait réussi à faire cesser les procédures entamées à la suite d'une soirée de grabuge à la prison de Gatineau.

Liberté gagnée, liberté perdue

Un criminel notoire qui a réussi en se défendant seul à faire cesser les procédures entamées contre lui à Gatineau, cet hiver, fait à nouveau les manchettes. Mais cette fois, c'est dans la métropole québécoise.
Alain Ste-Marie, 45 ans, est de retour derrière les barreaux. À peine sorti de prison, il y retourne pour vol de banque, entre autres.
L'homme a fait parler de lui en Outaouais ces trois dernières années. Alain Ste-Marie s'est défendu sans avocat dans le cadre d'un procès pour grabuge à la prison de Gatineau. Il a finalement été libéré cette année. La juge Anouk Desaulniers, de la Cour du Québec, avait affirmé que le procès manquait de «franc-jeu».
M. Ste-Marie avait fait valoir que les gardiens de prison avaient eu accès à ses propres documents de défense. Ces mêmes gardiens étaient des témoins de la poursuite.
La cour a donc ordonné l'arrêt des procédures.
En eaux troubles dans la métropole
Alain Ste-Marie a fait des flammèches ces dernières semaines à Montréal. Il a été arrêté au terme d'une chasse à l'homme dans le Mile-End.
L'ex-détenu de la prison du secteur Hull a comparu mardi au palais de justice de Montréal. La Couronne l'accuse de 15 chefs, dont vol qualifié, complot et délit de fuite.
Selon des informations policières, Alain Ste-Marie a longuement préparé son coup.
Le présumé braqueur de banque aurait volé une voiture en utilisant une barre à clous le 17 août. Le 18, il se serait emparé d'une plaque d'immatriculation, pour ensuite faire irruption dans la première banque montréalaise, fausse arme en main, affublé d'un cache-cou et de lunettes fumées.
L'homme, qui a commencé sa carrière criminelle dès l'âge de 18 ans, aurait récidivé dans une autre banque vendredi dernier. Sa présumée complice de 35 ans, Geneviève Dallaire, a aussi été appréhendée. L'homme avait pris la fuite, provoquant l'arrivée massive de policiers dans le quartier du Mile-End. Il a été arrêté dans la nuit de lundi à mardi.
La Couronne s'est opposée à sa remise en liberté. Le prévenu s'est déjà évadé de prison, en plus d'échouer à deux autres reprises. Les centres de détention de la province lui connaissent des dizaines de manquements disciplinaires.