Selon le maire Gaétan Guindon, la somme perdue s'élèverait à au moins 10 000 $. La facture des avocats continue quant à elle de gonfler, elle qui est déjà de 7000 $.

L'ex-DG de Denholm accusée d'abus de confiance

Congédiée en février 2015, l'ex-directrice générale de la municipalité de Denholm, Chantal Giraldeau, a été formellement accusée d'abus de confiance après une enquête de la Sûreté du Québec (SQ).
Selon le maire de Denholm, Gaétan Guindon, les faits reprochés à Mme Giraldeau se sont produits entre juin 2014 - un mois après son embauche - et janvier 2015. Elle aurait notamment fait un usage inapproprié d'une carte de crédit de la municipalité.
M. Guindon soutient que l'ex-directrice générale se serait remboursé des factures de télécommunication et des frais de repas, en plus de faire livrer à son domicile des matériaux de construction et de s'octroyer une avance de 5000 $ sur son salaire.
« Lorsque le chat est sorti du sac, on a immédiatement fait appel à la SQ », raconte Gaétan Guindon.
Le maire de Denholm indique que cet incident a mené la municipalité à revoir en profondeur ses façons de faire pour éviter qu'il se reproduise ou, à tout le moins, attraper un éventuel fautif plus rapidement.
Des bons de commande doivent maintenant accompagner les achats et le comité des finances a le mandat de garder un oeil plus attentif aux dépenses des employés de la municipalité. Gaétan Guindon affirme également que le mot a été passé aux employés à l'effet qu'ils pouvaient dénoncer ce type de situation sans crainte de représailles.
Selon le maire, la somme perdue s'élèverait à au moins 10 000 $. La facture des avocats continue quant à elle de gonfler, elle qui est déjà de 7000 $.
« Je pense qu'il faut faire notre deuil de cet argent, souligne M. Guindon. Une fois qu'on a enlevé le budget pour l'entretien de nos 68 km de route et de notre service d'incendie, il ne reste plus grand-chose. [...] Chaque sou compte. Ce qu'on a perdu représente à peu près la moitié du salaire annuel d'un employé chez nous. »