Les faits divers en bref

Les faits divers du jour, en quelques mots.

Des coups de feu mènent à une poursuite à Ottawa

Deux hommes font face à diverses accusations en lien avec la possession d’une arme à feu à la suite d’une fusillade survenue lundi soir dans l’ouest de la ville. Les événements ont commencé vers 20 h 45 sur l’avenue Hartleigh lorsqu’un homme a été la cible de coups de feu venant d’un véhicule après être sorti d’une résidence. Il n’a pas été touché. Les policiers ont été dépêchés dans le secteur. Dans les minutes qui ont suivi, le véhicule suspect a été aperçu près des rues Bank et Catherine. Il y a eu poursuite policière, et le véhicule a été intercepté dans le secteur de l’avenue Bronson et de la promenade Riverside. Deux hommes qui se trouvaient à l’intérieur du véhicule ont été arrêtés. Mohamed Ahmed Ali, 24 ans, et Everton Ambrose, 28 ans, tous deux d’Ottawa, ont été inculpés mardi au palais de justice d’Ottawa. L’arme utilisée était recherchée par la police, mardi après-midi. Les autorités croient que les suspects l’auraient jeté du véhicule lors de la poursuite. Quiconque verrait l’arme est prié de ne pas y toucher et d’appeler immédiatement la police d’Ottawa. 


Une éducatrice de garderie reconnue coupable

Une éducatrice et propriétaire d’un CPE, Tracy Lee Wesley, a été reconnue coupable, mardi, en cour criminelle, à Gatineau, d’avoir agressé une fillette de deux ans à sa garderie subventionnée d’Aylmer, Tracy’s Tiny Tots, selon ce qu’a rapporté Radio-Canada. L’incident s’était déroulé en novembre 2016. La mère de la fillette avait alors identifié des marques rouges sur le cou de l’enfant et une ecchymose près de son oreille. Les policiers avaient visité la garderie, le jour suivant, et avaient informé sa propriétaire qu’elle faisait l’objet d’une enquête. Wesley avait alors prétendu qu’elle n’avait jamais vu de marques sur la jeune fille, mais avait émis l’hypothèse que cela aurait pu être le résultat d’une irritation provoquée par son chandail. Elle n’a jamais signalé l’incident dans un registre. Le juge n’a pas cru cette version des faits et l’a condamnée. Elle recevra sa peine plus tard ce mois-ci.

Accusé d'agression sexuelle

La Police provinciale de l’Ontario a confirmé, mardi, qu’un homme de 20 ans de North Grenville, au sud d’Ottawa, avait été arrêté, lundi, à la suite d’une enquête sur une agression sexuelle qu’a subie une jeune fille de moins de 16 ans. Le suspect, dont le nom n’a pas été divulgué pour protéger l’identité de la victime, est accusé d’agression sexuelle sur une personne mineure, d’interférence sexuelle, d’acte indécent et de non respect d’une ordonnance de probation. Le suspect a été détenu en attendant sa comparution à Cornwall. 

Saisie de cannabis: un homme de 75 ans arrêté

Un résidant de North Stormont dans l’Est ontarien comparaîtra à Cornwall, samedi prochain. Des membres de l’équipe d’intervention d’urgence et des agents de la Police provinciale de l’Ontario ont perquisitionné, lundi, une propriété du canton de North Stormont. Cela a entraîné la saisie d’une bonne quantité de marijuana (soit 15 kilos de cannabis, 13 kilos de résine de cannabis et 22 kilos de résidus de cannabis) et des comprimés de méthamphétamine (du speed), en plus d’une arme à feu. La valeur estimée des drogues saisies est de 230 000$. Gérard Sauvé, 75 ans, a été arrêté et fait face à sept chefs d’accusation.