Les faits divers en bref

Les faits divers du jour, en quelques mots.

Mort suspecte à Gatineau

Le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) a passé la journée de mercredi à enquêter sur une mort suspecte survenue au 222, rue Napoléon-Groulx, dans le secteur Gatineau. Des enquêteurs étaient sur les lieux depuis 17 h 30, mardi soir, où un vaste périmètre de sécurité était érigé. L’enquête concerne le décès d’une femme âgée dans la cinquantaine, a-t-on confirmé au SPVG. Pour l’instant, aucun autre détail n’a été divulgué par les autorités quant à cette affaire

Sauvetage héroïque à l’Université Carleton

L’intervention rapide des sauveteurs et les manoeuvres de réanimation pratiquées par des ambulanciers d’Ottawa à leur arrivée à la piscine de l’Université Carleton ont permis de sauver la vie d’une fille de 12 ans qui était en arrêt cardiaque mercredi soir. Les événements se sont déroulés peu avant 19 h. Les sauveteurs de la piscine ont procédé à des manoeuvres de réanimation cardio-pulmonaire et on utilisé le défibrillateur pendant que les ambulanciers étaient en route. À leur arrivée, les ambulanciers ont prodigué des soins avancés, incluant l’injection d’adrénaline, ce qui a permis à son coeur de battre à nouveau. L’état de santé de la fille était inconnu en fin de soirée, mercredi. Sur Twitter, les ambulanciers d’Ottawa ont indiqué que le travail d’équipe a permis un dénouement positif dans cette histoire.

Un Ottavien arrêté pour possession de tabac non estampillé

Un résident d’Ottawa devra faire face à la justice après avoir été arrêté en possession de tabac non estampillé dans le canton de South Glengarry, en Ontario. Les enquêteurs du Groupe de travail régional de Cornwall de la Gendarmerie royal du Canada ont procédé le 25 janvier dernier à l’arrestation d’Alexis McDougall, 35 ans d’Ottawa, et de Robert Petry, 42 ans de Cornwall. Après avoir constaté que des activités suspectes étaient en cours le long des berges du fleuve Saint-Laurent, les patrouilleurs ont intercepté une camionnette Chevrolet Silverado noire sur les lieux. À l’intérieur de celle-ci, les policiers ont découvert et saisi 50 sacs de tabac haché fin non estampillé totalisant 663 kilogrammes. Les deux occupants de la camionnette, Alexis McDougall et Robert Petry, ont immédiatement été arrêtés et accusés de possession de tabac non estampillé en vertu de la Loi de 2001 sur l’accise. M. Petry a finalement été libéré et devra revenir devant la Cour provinciale de Cornwall le 27 février prochain. Quant à M. McDougall, il a de plus été accusé de non-respect d’une ordonnance, en violation au Code criminel, et demeurera en détention en attendant son audience prévue pour le 2 février.

Agression armée à Ottawa

Anthony Pike, 21 ans, et Emmanuel Gutteridge, 23 ans, devront faire face à la justice à la suite d’une agression armée survenue à Ottawa. Un homme et une femme circulaient sur le trottoir dans le secteur de Tunney’s Pasture, vers 9h45 mardi soir, lorsqu’ils ont été accostés par quatre hommes dont un était armé d’un couteau. On aurait demandé à l’homme de donner son sac avant de le pousser par terre et de le tabasser. Celui-ci a subi des lacérations à la main occasionnée par une attaque au couteau. Il a dû être transporté à l’hôpital pour traiter des blessures mineures. Durant le crime, l’un des quatre individus a aussi volé le sac à main de la femme en la menaçant à l’arme blanche.

Les patrouilleurs du Service de police d’Ottawa ont finalement pu retrouver les présumés agresseurs avec l’aide de l’escouade canine. Ils étaient dans une unité à logements près de l’avenue Carruthers avec une cinquième personne. Les trois autres suspects ont été interrogés puis relâchés par les policiers. Anthony Pike et Emmanuel Gutteridge font face à des chefs de vols qualifiés, port d’armes et voies de fait causant des lésions personnelles. Anthony Pike fait aussi face à des chefs d’accusation d’entrave au travail d’un agent de la paix, de profération de menaces et de manquement à des conditions probation. Quant à M. Gutteridge, il est aussi inculpé pour voies de fait contre un agent de la paix. Les deux hommes doivent comparaître devant le tribunal jeudi. L’enquête du SPO se poursuit.