Les faits divers en bref

Les faits divers du jour, en quelques mots.
Tolérance zéro au Nordik
Le Nordik Spa-Nature de Chelsea rappelle sa politique de « tolérance zéro », au lendemain de la publication par Le Droit d'allégations criminelles visant un religieux accusé d'agression sexuelle sur le site touristique bien connu en Outaouais.
Le père Jean el-Dadhouh, haut responsable des catholiques maronites au Canada, doit répondre à quatre chefs d'accusation concernant autant de victimes, qui auraient été touchées de façon inappropriée dans les bains du complexe. La police de la MRC des Collines affirme que les gestes sont survenus les 11 février et 8 avril 2016.
« Une dame est venue nous voir en disant qu'un monsieur au comportement bizarre se trouvait sur notre site », explique la porte-parole du Nordik, Marianne Trottier.
Une fois avertie, la direction a accompagné les clientes et collaboré à l'enquête policière.
La porte-parole a réaffirmé que ce genre de pratique était inacceptable sur le site du Nordik. « On surveille les lieux, et si une personne se sent mal à l'aise à cause d'un autre client, qu'elle vienne nous voir. On ne tolère pas cela, même si ce sont des regards qui rendent les autres inconfortables. » 
L'homme de 44 ans doit revenir en cour en mars.
Mobilisation pour un pompier volontaire
Éric Villeneuve
Les proches d'un pompier volontaire de Kazabazua, blessé lors d'un grave accident de la route, se mobilisent pour l'aider à traverser dans cette pénible épreuve.
Éric Villeneuve a été impliqué dans un accident de voiture, le 22 décembre, en revenant de son travail. Une de ses vertèbres a été fracturée.
Selon la page de sociofinancement gofundme.com, cette blessure «a entraîné la perte de (l'usage de) son corps inférieur».
Le père de famille est traité à Montréal, et sa famille doit défrayer d'importants coûts liés aux frais médicaux d'Eric, au logement de sa conjointe à Montréal et à l'aménagement de la maison familiale pour la rendre accessible aux fauteuils roulants.
Face à face à Cantley
Une violente collision frontale a fait trois blessés en fin d'après-midi, mercredi, devant la station-service Pétro-Canada sur la montée de la Source (route 307), à Cantley.
Le face à face est survenu vers 16 h 30, causant la fermeture de la route pendant une heure, le temps de dégager les véhicules, a précisé la police de la MRC des Collines.
Les trois personnes s'en sont tirés avec des blessures mineures. Les causes de l'accident restaient à déterminer en soirée, mercredi, mais les conditions météo auraient pu jouer un rôle, selon la police.

Drame évité à Val-des-Monts

La dameuse-surfaceuse a été complètement submergée dans l'eau glaciale.
Une tragédie a été évitée vers 19 h mercredi à Val-des-Monts alors qu'une dameuse-surfaceuse pour l'entretien de sentiers de motoneige a plongé dans les eaux du lac McMullin avec ses deux occupants.
Selon la police de la MRC des Collines, le chauffeur du véhicule, un homme de 43 ans, employé d'un club de motoneige, connaissait peu le secteur.
Il a circulé accidentellement sur le lac, et la couche de glace a cédé sous le poids de la machinerie. Le véhicule, dans lequel prenait aussi place la conjointe du conducteur, a coulé rapidement pour être complètement submergé dans l'eau glaciale.
L'eau a envahi rapidement l'habitacle, et les deux occupants sont demeurés un bon moment sous l'eau, a indiqué la police.
«L'homme a réussi à briser une fenêtre pour remonter à la surface. Il a ensuite plongé à deux reprises dans l'eau pour finalement réussir à extirper et sauver sa conjointe d'une noyade certaine», a raconté la police de la MRC des Collines dans un communiqué.
La femme a perdu conscience. L'homme l'a transportée jusqu'à la résidence la plus proche où les secours ont été appelés. Le couple a souffert d'hypothermie.
La femme a été hospitalisée, mais on ne craint pas pour sa vie.
Puisqu'il s'agit d'un accident de travail, la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) étudiera le dossier, a indiqué la police.