Les faits divers en bref

Les faits divers du jour, en quelques mots.

Parc riverain Sir-John-A.-MacDonald: la CCN consulte la population

Les commentaires du public sont sollicités par la Commission de la capitale nationale (CCN) pour son projet de plan du parc riverain Sir-John-A.-Macdonald, des espaces verts qui longent la rivière des Outaouais sur neuf kilomètres, de l’ouest des plaines LeBreton jusqu’au lac Mud. La population pourra s’exprimer jusqu’au 11 février par l’entremise d’une enquête en ligne. Le projet prévoit entre autres la création de nouveaux espaces verts le long de la rivière, l’amélioration de l’accès du public au cours d’eau, de meilleurs liens entre les berges et les quartiers ainsi que l’ajout de services publics telles que des toilettes, des fontaines à boire et des belvédères.

Débrayage à l’UQO

Les membres du Syndicat des professeurs de l’Université du Québec en Outaouais (UQO) ont débrayé jeudi matin, sur les deux principaux campus. Ce second débrayage des professeurs a eu lieu de 8 h 30 à 11 h 30. La présidente du syndicat affilié à la CSN, Louise Briand, a expliqué que la séance de conciliation de lundi dernier n’a pas permis de surmonter l’impasse dans laquelle les négociations se trouvent depuis le 7 décembre. Le syndicat critique le recteur de l’UQO, Denis Harrisson, lui reprochant d’être plus préoccupé à investir dans le béton et la brique que dans l’offre de cours et dans la consolidation des programmes déjà existants. Le syndicat SPUQO signale que d’autres débrayages sont prévus et qu’une autre assemblée générale syndicale aura lieu dans la semaine du 12 février. Le SPUQO compte environ 250 membres.

Piétonne heurtée à Aylmer: état de santé «très sérieux»

La piétonne qui a été renversée par un véhicule mercredi dans le secteur Aylmer à Gatineau était toujours dans un état de santé «très sérieux», a indiqué jeudi après-midi le Service de police de la Ville de Gatineau. La femme de 59 ans a été percutée à l’angle des chemins d’Aylmer et Fraser vers 16 h 15 alors qu’elle traversait la chaussée, et s’est retrouvée sous la voiture. Le SPVG continue son enquête pour déterminer les causes exactes de l’accident.

Policier renversé par un véhicule

Mercredi après-midi, des membres de la Police provinciale de l’Ontario (PPO) enquêtaient sur un incident impliquant un semi-remorque dont deux roues se seraient détachées en chemin sur la route 17 dans le comté de Renfrew. Les roues ont raté de peu plusieurs véhicules sur l’autoroute avant de terminer leur course dans un fossé. 

Pendant que la police se trouvait sur les lieux de l’incident, un agent de la PPO a été heurté par un autre véhicule automobile qui passait. 

Le policier a été hospitalisé pour des blessures mineures. 

Maureen Bennett, 51 ans, de Petawawa, a été mise en accusation dans cette affaire.

Convention collective ratifiée à la STO

La Société de transport de l’Outaouais (STO) a ratifié, jeudi soir, le nouveau contrat de travail qui la liera désormais à ses employés de bureau et ses professionnels. Une entente de principe était survenue le 6 décembre dernier après dix rencontres de négociation. 65.9% des employés ont voté en faveur de cette entente, cette semaine. La nouvelle convention collective s’étendra sur six ans, jusqu’au 31 décembre 2021.  L’entente consent des augmentations salariales de 2% pour les années 2017 à 2021 et un forfaitaire de 1,5% pour l’année 2016. Un communiqué de la STO, expliquant la nouvelle convention, fait état des points suivants: elle accorde de meilleurs avantages aux employés temporaires et assure «la création de postes polyvalents et l’amélioration de certaines conditions normatives».  L’entente permettra également une plus grande souplesse dans l’organisation du travail, en ce qui concerne la «dotation et (le) remplacement de postes (et une) flexibilité dans les horaires de travail à certains postes du Service à la clientèle, etc.» La convention collective était échue depuis le 31 décembre 2015.

Un homme retrouvé mort à Saint-Eugène

C’est jeudi qu’a eu lieu l’autopsie pour déterminer la cause du décès d’un homme retrouvé mort dans une maison, près de la petite communauté de Saint-Eugène, dans l’est de l’Ontario, tôt mercredi matin.

L’unité médico-légale de la Police provinciale de l’Ontario avait été dépêchée sur les lieux et la résidence est, depuis, sous surveillance policière.

Saint-Eugène est situé à environ 100 kilomètres à l’est d’Ottawa.

L’enquête se poursuit.

Un juge militaire en chef traduit en cour martiale

Les Forces armées canadiennes ont accusé un militaire gradé d’avoir commis un acte à caractère frauduleux et de conduite préjudiciable au bon ordre et à la discipline, en vertu de la Loi sur la défense nationale.

Les accusations portent sur des infractions commises entre novembre 2014 et octobre 2015.

Le colonel Mario Dutil, juge militaire en chef, est aussi accusé d’avoir volontairement fait une fausse déclaration dans un document signé par lui. 

Le colonel Dutil sera jugé en cour martiale.

On ne connait pas les détails de cette affaire.

Voleur épinglé et accusé

Des membres de l’Unité de lutte contre les crimes de rue de la Police provinciale de l’Ontario ont arrêté, mardi, un homme pour une affaire de cambriolage dans une station-service de la route 138, dans le canton de Stormont Sud.

Joseph O’Toole, 44 ans, de Verdun à Montréal, a été arrêté et accusé d’introduction par effraction, de possession de biens criminellement obtenus et de trafic de biens volés. L’enquête se poursuit.

Il a été détenu avant sa comparution à Cornwall.

Le vol remonte au 15 janvier dernier en pleine nuit. Des cigarettes et des billets de loterie avaient été volés.

Deux cas de violence conjugale

Les agents de la Police provinciale de l’Ontario (PPO) ont répondu à appel concernant une crise conjugale dans une résidence du canton de Glengarry Nord. 

L’enquête a indiqué qu’une altercation avait eu lieu entre une femme et son ami. La police a révélé que c’est la femme qui avait agressé son conjoint.

La suspecte de 25 ans de Glengarry Nord a donc été arrêtée et accusée d’agression. Elle a été libérée et comparaîtra le 20 février. 

L’événement s’est déroulé mercredi matin vers 6h30 et n’a été rendu public par la police que jeudi.

Les agents de la PPO ont répondu à un autre signalement dans une résidence du canton de North Dundas. 

L’enquête a indiqué qu’une altercation avait eu lieu entre un homme et sa conjointe. La police a indiqué que les deux parties s’étaient mutuellement agressées.

Un homme de 34 ans de North Dundas a finalement été arrêté et accusé d’agression et de non-respect des conditions d’une ordonnance de probation. Sa conjointe du même âge a, elle aussi, été arrêtée et accusée d’agression.

L’homme a été détenu jusqu’à sa comparution à Cornwall. La femme a été libérée et comparaîtra le 6 février. 

L’affaire s’est déroulée mardi vers 10h30 du matin.

Le Droit