Les faits divers en bref

Les faits divers du jour, en quelques mots

Procès Brazeau: un associé de l’accusé témoigne

Des témoignages portant sur une vidéo montrant un revendeur de drogue se faisant tabasser par trois individus moins d’un mois avant le double meurtre du couple Votour-Turcotte en janvier 2014 à Gatineau ont retenu l’attention au procès de Ronald Junior Brazeau, mardi.

L’homme qui aurait été roué de coups, Paul Bastien, était un associé de Brazeau dans la vente de marijuana. Il a été appelé à témoigner mardi au palais de justice de Gatineau. 

Bastien aurait été agressé dans son immeuble à logements, le 20 décembre 2013, après avoir indiqué à une personne qui voulait lui acheter des stupéfiants qu’il n’avait rien avec lui. 

La vidéo n’a pas été présentée en cour, mardi. Au cours du procès, Brazeau et Bastien ont tous deux affirmé avoir vu les images, mais n’avoir aucune idée de l’identité des trois suspects. 

« On ignore encore c’est qui, aujourd’hui », a indiqué Paul Bastien durant son témoignage, tout en révélant qu’il aurait voulu savoir qui ils étaient pour leur servir une correction. 

L’agression alléguée contre Bastien serait survenue moins de trois semaines avant la découverte, le 6 janvier 2014, des corps de Travis Votour et d’Amanda Turcotte, tués par balles dans leur appartement du secteur Aylmer.

Brazeau, 37 ans, a déjà reconnu sa culpabilité à une accusation d’homicide involontaire en lien avec la mort de Travis Votour. Il a été arrêté en mai 2015. 

Il clame son innocence dans la mort d’Amanda Trottier, et rejette la conclusion de l’enquête des crimes majeurs de la Sûreté du Québec selon laquelle il aurait commandité l’assassinat du couple Votour-Turcotte. 

Brazeau a reconnu avoir soupçonné pendant un certain temps Travis Votour de lui avoir volé de la marijuana en 2012, mais qu’il avait ensuite ciblé un autre suspect.

René Samson Von Richter et Sonia Vilon ont reconnu leur culpabilité dans les meurtres. Samson sera appelé à témoigner jeudi lors de la dernière journée prévue au procès. 

Les plaidoiries doivent avoir lieu le 7 mai.

C’est dans cette résidence de la rue Terrasse-Eardley que les corps de Travis Votour et d’Amanda Trottier ont été découverts, le 6 janvier 2014.

Stupéfiants et argent récoltés par les policiers

Deux présumés trafiquants de drogues à Gatineau ont été arrêtés lundi lors de perquisitions menées par l’Escouade régionale mixte (ERM) de l’Outaouais, en collaboration avec le Service de police de la Ville de Gatineau. Les policiers ont investi deux logements de Gatineau et ont aussi effectué des perquisitions dans deux véhicules. Ces opérations leur ont permis de saisir 1,75 kg de cocaïne, 73 000 comprimés de méthamphétamines et plus de 119 500 $ en devise canadienne. Les perquisitions ont eu lieu à la suite d’une enquête de quelques semaines, a précisé l’ERM de l’Outaouais dans un communiqué. L’opération policière visait à mettre fin aux activités de trafiquants de cocaïne et de méthamphétamines actifs en Outaouais, qui s’approvisionnaient dans la région de Montréal. Les suspects, deux hommes de 23 et 26 ans, devraient comparaître en cour le 9 mai prochain au palais de justice de Gatineau pour faire face à différentes accusations en matière de possession et de trafic de stupéfiants.

Nouveau chef d’accusation: Cadet reste incarcéré

Un nouveau chef d’accusation s’est ajouté au dossier criminel d’un homme de 18 ans déjà incarcéré pour deux accusations de tentative de meurtre à Gatineau.

Alexandre Cadet a été inculpé de voies de fait graves lundi au palais de justice de Gatineau. Les autorités soupçonnent Cadet d’être l’un des cinq individus ayant passé à tabac un détenu de 40 ans au Centre de détention de Hull, la semaine dernière. Les quatre autres suspects ont aussi été accusés dans cette affaire, lundi.

Cadet fait déjà face à des accusations d’avoir causé des lésions corporelles, d’omission de se conformer à un engagement et de méfait.

Cadet avait été arrêté plus tôt en février lors d’une enquête du Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) concernant des coups de feu tirés contre un immeuble à logements de la rue Tassé, dans le quartier Mont-Bleu. C’est à la suite de cet événement qu’il a été inculpé de deux chefs de tentative de meurtre. L’individu était recherché par le Service de police d’Ottawa (SPO) pour diverses accusations en lien avec la possession illégale d’une arme à feu.

L’homme demeurera derrière les barreaux jusqu’à sa prochaine comparution, le 27 mars.