Les défibrillateurs sauvent des vies dans la MRC des Collines

Un résident de La Pêche peut se compter chanceux d’avoir un voisin infirmier, et un service policier équipé de défibrillateurs cardiaques.

L’homme de 68 ans s’est affaissé samedi dernier, sur une propriété du chemin de l’If.

Les policiers, appelés vers 18h, ont pris la relève d’un résident des environs, un infirmier qui avait déjà entamé les manœuvres de réanimation.

Les agents ont sorti le défibrillateur du coffre de l’autopatrouille et ont administré des décharges à la victime.

L’individu a recommencé à respirer par lui-même. Des techniciens paramédicaux l’ont transporté à l’hôpital de Wakefield.

Un autre des 17 défibrillateurs cardiaques du Service de la Sécurité publique de la MRC des Collines-de-l’Outaouais a servi le 11 août dans un cas semblable.

Un enfant de deux en arrêt cardiorespiratoire a été sauvé par les secouristes après avoir ressenti des douleurs au ventre, en jouant avec des membres de sa famille.

Le jeune est tombé, inconscient.

«Les policiers ont rapidement utilisé l’appareil de défibrillation, tout en procédant à des manœuvres de réanimation. Au moment de quitter la scène par ambulance vers le centre hospitalier, l’enfant avait repris un pouls», raconte le sergent Martin Fournel, de la police de la MRC des Collines.

Le jeune se portait mieux, sur son lit du Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario (CHEO).

Depuis 2010, au moins sept personnes ont eu la vie sauve grâce à ces défibrillateurs, sur le territoire de la MRC des Collines.