Patrick Mathews

Le réserviste qui serait lié à un groupe néonazi est porté disparu

WINNIPEG — Le réserviste de l’armée canadienne soupçonné d’appartenir à un groupe néonazi au Manitoba est porté disparu.

La disparition du caporal-chef Patrik Mathews a été rapportée lundi à la Gendarmerie royale du Canada.

La GRC a déclaré qu’il avait été vu pour la dernière fois samedi et que sa famille et la police avaient tenté en vain de le retrouver.

Patrik Mathews a fait les manchettes la semaine dernière lorsqu’un article du « Winnipeg Free Press » a lié le sapeur de combat du 38e Groupe-Brigade du Canada, basé à Winnipeg, à un groupe néonazi appelé « la Base ».

L’armée canadienne a décidé de le relever de ses fonctions et a indiqué que sa demande de quitter les forces armées serait accélérée.