Bruce McArthur est accusé de six meurtres prémédités.

Le présumé tueur en série du quartier gai de Toronto comparaît brièvement

Bruce McArthur, le présumé tueur en série de Toronto, a comparu brièvement par visioconférence, mercredi, et il doit revenir devant le tribunal dans deux semaines.

L’homme de 66 ans, arrêté en janvier, est maintenant accusé de six meurtres prémédités. Selon la police, la plupart des victimes présumées sont des hommes portés disparus du village gai de Toronto ou qui avaient un lien avec ce quartier.

Les enquêteurs ont trouvé les restes de six victimes dans de grands bacs à fleurs sur une propriété où le suspect avait effectué des travaux d’aménagement paysager et louait un espace de rangement.

La police a jusqu’ici identifié les restes d’Arthur Kinsman, 49 ans, Soroush Mahmudi, 50 ans, et Skandaraj Navaratnam, 40 ans. M. McArthur est aussi accusé du meurtre prémédité de Majeed Kayhan, 58 ans, de Dean Lisowick, 43 ou 44 ans, et de Selim Esen, 44 ans. Les enquêteurs examinent toujours des restes humains pour les identifier, et pourraient en trouver d’autres. L’accusé demeure détenu pour la suite des procédures.

La brève comparution de mercredi concernait principalement des détails techniques au sujet de la plus récente accusation de meurtre déposée la semaine dernière. Le procureur Michael Cantlon a indiqué au tribunal que de nouvelles preuves seront partagées avec la défense d’ici la prochaine comparution, le 14 mars.

Ted Healey, un vieil ami de l’une des victimes, Andrew Kinsman, était venu assister à l’audience, mercredi. Il était content de voir que l’accusé semblait fatigué, mais il refusait de nourrir un sentiment de vengeance. « C’est plutôt de la colère », a-t-il confié.

« Je veux vraiment savoir ce qui s’est passé. Le processus (judiciaire) est très lent et c’est pénible de voir ça traîner. Je veux juste que ça finisse. »

Note aux lecteurs: Version corrigée. Il faut bien lire Ted Healey, et non Ted Healy tel qu’écrit précédemment. Aussi, la référence au fait qu’il aurait été la dernière personne à voir Andrew Kinsman vivant, l’an dernier, a été retirée à la suite de nouvelles informations obtenues auprès de lui.