Mario Lemery démissionne de ses fonctions président de Hockey Outaouais. Il se dit « déçu » de l’attitude d’Hockey Québec et « de la façon dont le directeur général et certains de ses dirigeants ont traité “cette crise” »

Le président de Hockey Outaouais démissionne

Mario Lemery n’est plus le président de Hockey Outaouais. Il a remis sa démission après avoir été critiqué pour sa gestion d’un entraîneur soupçonné d’avoir eu des comportements inappropriés de nature sexuelle.

Dans une lettre envoyée à tous les médias de la région, M. Lemery se dit « déçu » de l’attitude d’Hockey Québec et « de la façon dont le directeur général et certains de ses dirigeants ont traité “cette crise” ». « L’acharnement malsain de certains animateurs et journalistes radiophoniques » a également « sidéré » le président sortant d’Hockey Outaouais.

Devant cette pression médiatique, Mario Lemery soutient que Hockey Québec était à la recherche d’un « bouc émissaire », plus que de la vérité.

« Je suis conscient que Hockey Québec a certainement eu des pressions pour faire un exemple avec Hockey Outaouais dans cette période de dénonciations d’agressions sexuelles. Je n’ai jamais fermé les yeux sur une situation pouvant mettre un enfant en danger et encore moins quand ça concerne des agressions sexuelles », clame M. Lemery.

Dans sa lettre, Mario Lemery clame son innocence et assure avoir agi dès qu’il a su qu’un entraîneur faisait l’objet d’allégations de gestes déplacés de nature sexuelle, soit le 3 novembre dernier, lorsqu’un premier reportage a été diffusé sur les ondes du 104,7 Outaouais.

M. Lemery déplore que seul l’Outaouais fasse l’objet d’une attention particulière de la part de Hockey Québec qui a décidé, la semaine dernière, d’implanter une cellule de crise à Hockey Outaouais afin de gérer cette affaire d’inconduite sexuelle.

« Toutes les régions du Québec devraient bénéficier d’outils qui contribuent à bien encadrer autant les joueurs que les bénévoles lors de situations problématiques. Je trouve dommage qu’Hockey Québec n’ait pas veillé à la mise en œuvre d’un tel outil en amont de la situation qui s’est produite ici. »

Les membres restants du conseil d’administration de Hockey Outaouais ont de leur côté précisé appuyer les démarches entreprises par Hockey Québec, mais précisent avoir supporté Mario Lemery à l’unanimité tout au long de la crise qui frappait l’organisation.

« Jamais nous n’avons remis en question sa bonne foi et son éthique et nous l’avons assuré que nous continuerions de l’appuyer. Nous comprenons néanmoins qu’il souhaite tourner la page et c’est à regret que nous acceptons sa démission. »

Pierre Montreuil devient donc le président par intérim d’Hockey Outaouais.