La Ville d’Ottawa ne regrette pas sa décision de serrer la vis aux automobilistes qui brûlent des feux rouges.

Le nombre d’infractions en hausse de 50 % à Ottawa

Alors que les automobilistes québécois peuvent y être photographiés en flagrant délit depuis six mois, le nombre de constats d’infraction remis à des conducteurs ayant grillé des feux rouges à des intersections munies d’appareils photo à Ottawa est en forte hausse, selon des données obtenues par Le Droit.

Depuis l’entrée en vigueur de l’entente entre la Ville d’Ottawa et le Conseil canadien des administrateurs en transport motorisé (CCATM), à la fin juin, un peu plus de 5200 automobilistes québécois ont écopé d’une amende pour s’être engagés dans une intersection après que le feu de circulation soit passé au rouge.

Pour la période comprise entre le 1er janvier et le 30 novembre 2018, un total de 38 184 contraventions ont été données aux 54 intersections équipées d’une caméra sur le territoire ottavien. Puisque l’amende s’élève à 325 $ pour une telle infraction, la Ville d’Ottawa pourrait donc engranger une somme de 12,4 millions $ dans ses coffres. Il s’agit d’un bond de 46 % par rapport à 2017 et qui plus est, ces chiffres n’incluent pas le mois de décembre.

Pour le maire Jim Watson, ces données sont la preuve tangible que ces appareils ont leur raison d’être.

« La priorité n’est pas de faire de l’argent, mais d’améliorer la sécurité sur nos rues. On a aussi observé une diminution des accidents. Et je suis content que nous ayons conclu une entente avec le Québec, car visiblement, beaucoup de gens ne respectent pas les règles », lance-t-il, ajoutant avoir promis en campagne électorale qu’une partie des fonds récoltés seraient versés au Programme d’amélioration de la sécurité des routes à Ottawa.

Même son de cloche pour le président du Comité des transports, Stephen Blais.

« Il y a clairement une nécessité d’avoir de telles caméras, car si on ne respecte pas les feux rouges, on peut causer de graves accidents. On va continuer d’investir en la matière pour envoyer le message à la population que c’est une priorité pour nous. [...] C’était un non-sens qu’auparavant, les Québécois ne pouvaient pas recevoir de constats, surtout dans une région comme la nôtre, avec la proximité de Gatineau. Les conséquences d’une infraction doivent être les mêmes pour tous. »

En avril dernier, la Ville et le CCATM ont conclu une entente sur l’accès au réseau d’échange interprovincial de dossiers. En vertu de cet accord, le Québec, la Saskatchewan et le Yukon ont accepté de fournir leurs données sur la propriété de la plaque d’immatriculation.

Les 54 appareils photo sont dispersés d’ouest en est sur le territoire ottavien. On en retrouve par exemple aux intersections de l’avenue King Edward et de la rue St-Patrick ; des rues Albert et Kent ; du chemin de Montréal et de la promenade l’Aviation ; ainsi que du chemin Innes et du boulevard Orléans.

Vingt nouveaux appareils

La Ville prévoit ajouter 20 nouveaux appareils à son réseau d’ici la fin du mandat du conseil municipal, qui s’achève en 2022.

« Les Services de la circulation sont en train d’examiner toutes les intersections dotées de signalisation pour déterminer lesquelles pourraient être munies d’un appareil photo relié aux feux rouges », affirme Stu Edison, gestionnaire de programme, Installation des feux de circulation et Programmes sur le terrain à la Ville d’Ottawa.

Les clichés pris par les appareils photo sont acheminés au centre de traitement, à Toronto, puis examinés par un agent provincial des infractions qui vérifie s’il y a eu infraction. Le cas échéant, un avis est ensuite expédié par la poste au propriétaire du véhicule. C’est ce dernier qui reçoit la contravention, peu importe qui était au volant au moment où l’infraction a été commise.

Ce programme était doté d’un budget annuel d’un million $ en 2016.

+

EN CHIFFRES

Constats d’infraction distribués à Ottawa

2018 : 38 184 (dont 5238 décernés à des automobilistes québécois)*

2017 : 26 221

2016 : 17 447

* En date du 30 novembre 

Source : Ville d’Ottawa