Le meurtre de Fort-Coulonge serait prémédité

Louis-Denis Ebacher
Louis-Denis Ebacher
Le Droit
Charles-Antoine Gagnon
Charles-Antoine Gagnon
Le Droit
Un chef de meurtre prémédité a été déposé jeudi contre un résident de Fort-Coulonge, au lendemain du décès d’un homme de 61 ans.

John Mitchell Blake MacLennan, 37 ans, a comparu par téléphone en fin de journée au palais de justice de Gatineau. Son dossier sera cependant traité dans le district judiciaire de Campbell’s Bay, dans le Pontiac.

Lors de sa comparution, le prévenu a dit avoir été incapable de joindre rapidement un avocat par téléphone. «Je n’ai pas de liste (d’avocats) et d’accès à un téléphone au même endroit», a-t-il dit au juge Richard Laflamme. Le suspect a expliqué ne pas avoir pu s’entretenir avec un avocat avant 3h du matin.

Le juge a suspendu l’affaire en attendant que le prévenu puisse parler convenablement à un avocat, par téléphone, avant de reprendre la comparution devant le tribunal.

Le palais de justice de Gatineau

L’avocat de la défense Vincent Mendo a pris l’affaire, alors que la Couronne est représentée par Me Stéphane Rolland.

Des problèmes techniques liés au système de téléphonie interne ont empêché un dialogue clair et fluide entre l’avocat et son nouveau client. Depuis le début de la pandémie, les tribunaux tentent de minimiser les apparitions physiques des justiciables dans les salles d’audience.

Le dossier a été remis à vendredi. Me Mendo a dit en savoir très peu sur l’affaire, puisqu’il venait de prendre possession du dossier.

Selon l’enquête des Crimes majeurs de la Sûreté du Québec, M. Mac Leenan a causé la mort de Harold Puglowski, un homme de 61 ans résidant sur la rue Principale, à Fort-Coulonge.

La victime gravement blessée a succombé à ses blessures dans la nuit de mercredi à jeudi.

«Les circonstances entourant cet événement doivent être établies. Des témoins sont en voie d’être rencontrés», avait indiqué la SQ en milieu de soirée, mercredi.