Ali Omar Ader

Le kidnappeur de la journaliste canadienne Amanda Lindhout renonce à faire appel

Un Somalien qui avait participé à l’enlèvement de la journaliste canadienne Amanda Lindhout et de son photographe renonce à contester le verdict de culpabilité et la peine infligée.

Le Service des poursuites pénales du Canada a indiqué mardi que la décision d’Ali Omar Ader signifiait que la procédure engagée contre lui était maintenant terminée.

Ader avait été condamné par la Cour supérieure de l’Ontario à 15 ans de prison, en juin 2018.

Le juge Robert Smith a conclu à l’issue du procès qu’Ader, un ressortissant somalien âgé de 40 ans, avait été un «participant volontaire» à la prise d’otages en 2008. Mme Lindhout travaillait alors comme journaliste indépendante près de Mogadiscio, la capitale somalienne.

Le juge a conclu que le témoignage d’Ader était en grande partie non crédible; il n’a pas retenu notamment la thèse selon laquelle il aurait été contraint de servir de négociateur et de traducteur pour le compte d’un gang qui le menaçait, lui et sa famille.

Amanda Lindhout, qui a grandi à Red Deer, en Alberta, et le photographe australien Nigel Brennan avaient été enlevés en 2008 par des hommes armés alors qu’ils étaient en reportage en Somalie; leur captivité aura duré 15 mois.