La veille, samedi, le gouvernement fédéral a lancé un avis recommandant aux Canadiens d’éviter tout «voyage non essentiel» en Haïti.

Le gouvernement fédéral lance un appel au calme et au respect du droit en Haïti

Ottawa lance un appel au calme et au respect de l’État de droit en Haïti, alors que de violentes manifestations secouent le pays en raison d’une forte hausse du prix du pétrole.

La ministre des Affaires étrangères Chrystia Freeland a publié dimanche un communiqué pour faire part de sa préoccupation concernant «la violence et les troubles civils» en Haïti.

Le Canada a lancé un appel au calme «pour assurer la sécurité et le bien-être des personnes».

«Les Canadiens se tiennent aux côtés du peuple d’Haïti en ces temps difficiles, et nous offrons nos plus sincères condoléances aux victimes de la violence», a déclaré la ministre dans son communiqué.

La veille, samedi, le gouvernement fédéral a lancé un avis recommandant aux Canadiens d’éviter tout «voyage non essentiel» en Haïti.

Le site internet d’Affaires mondiales Canada a été mis à jour samedi après-midi en ajoutant cet avis «en raison des troubles civils qui sévissent à travers le pays».

Sur la page voyage.gc.ca, le gouvernement canadien a indiqué que des «manifestants ont érigé des barricades enflammées dans les principales rues de Port-au-Prince ainsi que dans les quartiers résidentiels».

Il informe aussi que «plusieurs compagnies aériennes ont annulé leurs vols en direction de l’aéroport international Toussaint-Louverture», de Port-au-Prince. Il recommande aux voyageurs de communiquer avec leur agent de voyages ou voyagiste pour confirmer leurs plans.

L’État haïtien a annoncé samedi qu’elle renonçait à imposer une hausse du prix des produits pétroliers en raison des manifestations violentes.

Le premier ministre Jack Guy Lafontant avait annoncé que le pays devait augmenter les prix afin d’équilibrer son budget, mais son gouvernement a dû reculer devant les pressions de la rue.

Tous les Canadiens qui ont besoin d’une aide consulaire d’urgence peuvent communiquer en tout temps avec le bureau du gouvernement du Canada le plus près ou avec le Centre de surveillance et d’intervention d’urgence d’Affaires mondiales Canada à Ottawa, en composant le 1-613-996-8885.