La maison d'Émilie Deschênes et Ken Tremblay avait été ravagée par les flammes.

Le feu jette une famille d'Alfred à la rue

L'année se termine sur une note bien triste pour une famille d'Alfred à la suite d'un incendie qui a détruit leur demeure.
Le 27 décembre, vers 10 h, Émilie Deschênes, son conjoint Ken Tremblay et Caleb, leur petit garçon âgé de 20 mois, quittent la maison, sur le chemin Horse Creek, pour aller faire les emplettes en prévision du Nouvel An. Le couple se préparait pour aller célébrer la nouvelle année chez de la famille dans la région de Charlevoix.
« Ça faisait peu de temps que nous étions partis et j'ai reçu un appel de ma voisine me disant que la maison brûlait. Au début, je croyais que c'était une blague, mais elle avait déjà contacté le 9-1-1 », raconte Émilie Deschênes.
À leur retour, le couple remarque bien une épaisse colonne de fumée noire et leur domicile familial enveloppé par les flammes. L'incendie s'était rapidement propagé à toute la maison.
« À notre arrivée, le toit était déjà en train de tomber. C'était pratiquement fini », explique Mme Deschênes.
Problèmes au 911
Bien qu'un voisin ait contacté le 911, des problèmes ont suivi puisque l'appel a été fait à partir d'un numéro de cellulaire du Québec. À cela s'ajoutent des difficultés de communication au niveau de la répartition des services d'incendie dû au fait que la maison se situe au coeur de trois municipalités. 
Plus d'une heure s'est écoulée avant l'arrivée des pompiers qui n'ont pu qu'éteindre le brasier d'une maison déjà ravagée par les flammes.
« Nous avons perdu beaucoup de souvenirs évidemment. Mais si on regarde du bon côté, nous sommes encore en vie », a confié Émilie Deschênes. Celle-ci se compte, malgré tout, chanceuse que l'incendie ne se soit pas déclaré durant la nuit, au moment où tout le monde dort.
En plus des cadeaux de Noël et des souvenirs irremplaçables, l'incendie a également réclamé la vie du chien de la famille.
« C'est une grande perte pas juste pour nous, mais aussi pour le voisinage parce que nous ne sommes que quatre maisons sur la rue et tout le monde connaissait notre chien ».
L'incendie a épargné une grange abritant des chevaux situés à proximité.
Les causes de l'incendie restent à déterminer. On soupçonne cependant un problème électrique.
La jeune famille s'en tiendra au premier plan établi pour célébrer le Nouvel An en se rendant dans la région de Charlevoix. 
Ensuite, ils seront hébergés par des membres de leur famille à Plaisance.  Un ami a également accepté de leur prêter une maison le temps que la leur soit reconstruite.
« Nous avons la chance d'être bien entourés parce que plusieurs personnes se sont mobilisées pour nous aider. Ici, c'est un petit village où tout le monde se connaît et s'aide », a souligné Émilie Deschênes qui a tenu à remercier les services d'incendie de même que les policiers qui sont intervenus.