Le coroner a déjà déterminé que Daniel Dompierre était décédé trop rapidement pour permettre une opération de sauvetage.

Le corps de Dompierre extrait de la sablière de La Pêche

Le corps de l’opérateur d’une pelle mécanique enseveli à la sablière O’Connor à La Pêche a été sorti de sa position jeudi après-midi, une semaine après l’accident tragique.

L’opération délicate a été effectuée conjointement par la police de la MRC des Collines-de-l’Outaouais et les services d’incendie de La Pêche et de L’Ange-Gardien après avoir reçu le feu vert de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité au travail (CNESST). 

« Nous avons réussi à atteindre sécuritairement la victime, et nous avons réussi à la sortir de sa position », a expliqué l’inspecteur André Levesque de la police de la MRC des Collines-de-l’Outaouais lors d’un point de presse en fin d’après-midi, jeudi, à l’entrée de la sablière.

L'inspecteur de la police de la MRC des COllines-de-l'Outaouais, André Levesque

L’opération afin d’extirper le corps du travailleur, Daniel Dompierre, 31 ans, coincé dans l’habitacle de la machine, aura duré environ une heure. Une trentaine de personnes y ont participé. L’important fut de sécuriser le périmètre de l’excavatrice, qui était dans une pente de la sablière, pour s’assurer que l’équipe d’intervention qui allait récupérer la victime puisse travailler en toute sécurité, a précisé l’inspecteur Levesque.

La dépouille a été remise au coroner dans le cadre de l’enquête sur cet accident de travail mortel. Elle sera ensuite remise à la famille.

« Des informations du coroner nous permettent d’affirmer que le décès de la victime a été extrêmement rapide. Dès le début donc, la semaine passée, une opération de sauvetage n’aurait pas permis de sauver la victime », a notamment précisé l’inspecteur Levesque.

La police de la MRC des Collines-de-l’Outaouais mène une enquête dans cette affaire en partenariat avec la CNESST, et le dossier pourrait être soumis au Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) afin de déterminer si des accusations de nature criminelle pourraient être déposées. Plusieurs rapports d’expertise seront produits, et serviront à donner une orientation au niveau de l’enquête.

L’inspecteur Levesque a tenu à exprimer au nom du service de police ses sincères condoléances à la famille et aux proches de la victime, qui était père d’un jeune garçon, et pour qui l’attente était insupportable.

« Ça a été un drame épouvantable qu’ils ont traversé durant les derniers jours, et je peux vous assurer que nous avons tout mis en œuvre pour soutenir psychologiquement ces gens dans cette épreuve », a-t-il indiqué.

Une autre opération à la sablière du secteur Farrellton aura lieu pour récupérer l’excavatrice de l’amoncellement de sable afin qu’un examen technique de la machine puisse être effectué.

Les activités de la sablière sont toujours suspendues. Ce sera aux autorités de la CNESST de décider de la suite des choses.