Charles Shearson et Tom Walsh, avocats de Thomas Harding, attendaient impatiemment le dévoilement du verdict vendredi au palais de justice de Sherbrooke.

Lac-Mégantic : le jury prêt à rendre son verdict

Le jury au procès intenté à la tragédie de Lac-Mégantic est prêt à rendre son verdict.

Au neuvième jour des délibérations, vendredi après-midi, le jury a fait parvenir une enveloppe pour annoncer qu’il en était venu à un verdict au juge Gaétan Dumas de la Cour supérieure.

Plus d'informations à venir

De longues délibérations

Le conducteur du convoi ferroviaire de la Montreal, Maine & Atlantic (MMA) Thomas Harding, du contrôleur de la circulation ferroviaire Richard Labrie et du directeur de l’exploitation Jean Demaître ont subi leur procès au palais de justice de Sherbrooke relativement à une accusation de négligence criminelle causant la mort de 47 personnes le 6 juillet 2013 à Lac-Mégantic.

Le jury composé de huit hommes et quatre femmes n’arrivait pas, mardi, à rendre un verdict unanime pour chacun des accusés. Le juge les avait alors exhortés de retourner délibérer afin de tenter d’en venir à un verdict unanime et dénouer l’impasse dans leurs délibérations.

Une question du jury vendredi matin semble avoir dénoué l’impasse et a permis au jury de s’entendre sur le sort des accusés.

En plus du verdict de négligence criminelle causant la mort, les verdicts moindres et inclus de conduite dangereuse de matériel ferroviaire causant la mort de 47 personnes et de conduite dangereuse de matériel ferroviaire ont été soumis au jury pour le conducteur Thomas Harding.

Ces verdicts ne s’appliquent pas à Jean Demaître ou Richard Labrie puisqu’ils n’ont pas conduit le train.

Le sort des trois ex-employés de la MMA avait été remis, mercredi 10 janvier dernier, entre les mains du jury à la suite de leur procès qui a duré plus de trois mois à l’automne 2017. Les délibérations ont commencé concrètement, jeudi dernier, 11 janvier.