La région en bref

Les événements du jour, en quelques mots.

Services en français aux élections municipales à Ottawa: «un droit, pas un caprice»

Le Comité consultatif sur les services en français (CCSF) se réjouit que d’importants efforts seront faits par le Bureau des élections de la Ville d’Ottawa pour qu’un service bilingue soit offert dans la majorité sinon la totalité des lieux de scrutin lors des élections municipales du 22 octobre. 

«Ce n’était pas horrible avant, mais il y a du chemin à faire» s’est exclamé Jean-Louis Schryburt, qui a indiqué jeudi soir avoir été «agréablement surpris» par le plan d’action de la Ville. Il a rappelé que de vouloir être servi dans la langue de Molière n’est pas un caprice, mais un droit. 

On prévoit par exemple que les services aux électeurs seront offerts «activement» dans les deux langues officielles, que la politique sur les services en français sera présentée à toutes les séances de formation du personnel électoral et qu’il y aura des postes désignés bilingues dans chacun des bureaux de vote. Également, l’embauche de personnel bilingue sera priorisée et des liens seront créés avec les organismes francophones. 

La présidente du CCSF, Johanne Leroux, estime qu’il s’agit là d’un important pas vers l’avant. 

«Auparavant, disons que c’était moins clair, je crois. C’était peut-être bien organisé, mais on a peut-être failli par rapport au recrutement de personnel bilingue. Je suppose qu’il y a eu tellement de plaintes qu’on va faire des efforts accrus pour répondre aux besoins de la population francophone. [...] J’aimerais qu’au minimum les gens aient une offre active en français. Il y a des quartiers où les francophones sont moins nombreux, oui, mais sont là, ils y vivent», a-t-elle lancé, ne cachant pas espérer que davantage d’élus bilingues ou francophiles se retrouvent à la table du conseil au lendemain du scrutin dans quatre mois.

Watson refuse de fêter le 4 juillet

Le maire d’Ottawa a décliné l’invitation de l’ambassade américaine de la rue Sussex pour les célébrations du Jour de l’indépendance. Jim Watson a décidé de ne pas participer à l’événement du 4 juillet à cause des attaques de Donald Trump contre le Canada.

Cinq individus condamnés pour des constats d’infraction pour braconnage en Outaouais 

Cinq individus de l’Outaouais ont récemment été condamnés par le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs à payer des amendes totalisant 22 000 $ pour avoir chassé illégalement le cerf de Virginie.

Les infractions se sont produites lors de la saison de chasse 2017 à Gracefield, dans la MRC de la Vallée-de-la-Gatineau. Ces condamnations ont été annoncées à la suite d’une enquête des agents de protection de la faune de Maniwaki.

Les contrevenants sont Martin Charrette, Jean-Pierre Charrette, Marcel Charrette et Rhéal E. Charron, tous de Gatineau, ainsi qu’Alain Lévesque, de Gracefield. Le gibier saisi a été remis à un organisme de bienfaisance de la Haute-Gatineau au profit des plus démunis de la région.

Les citoyens sont invités à signaler tout acte de braconnage ou geste allant à l’encontre du patrimoine faunique ou de ses habitats à SOS Braconnage au 1 800 463-2191, par Internet au mffp.gouv.qc.ca/faune/sos-braconnage/ ou au bureau de la protection de la faune le plus près. L’information demeure confidentielle.

Poursuite mortelle à Gatineau: le BEI dévoile l’identité de l’homme décédé

L’homme qui est décédé lors d’une poursuite à pied la semaine dernière à Gatineau est Zachary Fairbain, 28 ans, qui demeurait à Ottawa. L’homme a été identifié par le Bureau du coroner, a indiqué le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI).

Le BEI indique continuer « d’examiner les circonstances entourant » le décès de l’homme, qui a succombé à ses blessures après avoir été happé par une voiture sur le boulevard Montclair, dans le secteur Hull, dans la nuit du 20 au 21 juin.

Un agent du Service de police de la Ville de Gatineau poursuivait l’individu, qui correspondait au signalement reçu lors d’un appel au sujet d’un présumé voleur dans le stationnement du Casino du Lac-Leamy. Dix enquêteurs du BEI avaient été dépêchés sur place.

Le contrôle des feux de circulation à la STO

La Société de transport de l’Outaouais (STO) aura bientôt le contrôle sur les feux de circulation de plusieurs artères à Gatineau.

Un système de préemption permettra, en présence d’un autobus, que le feu vert soit devancé, ou encore que le feu rouge soit retardé afin que le véhicule puisse continuer sa route sans s’arrêter.

Ces systèmes seront installés entre autres sur le chemin d’Aylmer, le boulevard Alexandre-Taché, le boulevard Maisonneuve, le boulevard Saint-Joseph, le boulevard Saint-Raymond, le boulevard du Plateau, le boulevard des Grives, le chemin Pink, le boulevard Fournier, la montée Paiement et la rue Laurier.

Un système de préemption pour les services incendie est déjà installé sur 80 des 232 feux de circulation de la Ville.

Ils seront bientôt tous équipés de la même technologie qui permet aux pompiers de complètement modifier la programmation des feux en cas d’urgence.

L’autobus gratuit à Ottawa le 1er juillet

Le maire Jim Watson et les élus d’Ottawa ont annoncé mercredi matin que le service de transport en commun sera gratuit le 1er juillet prochain dans le cadre de la fête du Canada. Le maire encourage les citoyens à opter pour les déplacements en autobus puisque le stationnement sera limité et plusieurs rues seront barrées dans le centre-ville où les festivités auront lieu. Le service gratuit d’OC Transpo sera gratuit jusqu’à 5h le lundi 2 juillet. L’horaire est disponible sur le site octranspor.com. De plus, la Société de transport de l’Outaouais offrira également des services gratuits le 1er juillet. 

Arrestation musclée à Ottawa

Un jeune homme de 29 ans fait face à trois chefs d’accusation après avoir résisté à son arrestation et agressé un policier mardi lors d’une intervention du Service de police d’Ottawa. Peu avant 14h, les agents ont aperçu deux hommes en plein affrontement verbal et physique non loin de l’intersection du chemin de Montréal et de la rue Bégin, dans le secteur Vanier. Les deux individus se bousculaient et l’un d’eux, Guillaume Michaud, était armé d’un bâton de baseball. Après avoir été invité à laisser tomber son bâton, ce dernier est devenu agressif et résista à son arrestation par la force physique, tout en crachant du sang vers les agents. C’est finalement avec un pistolet Taser que l’homme a pu être maîtrisé et menotté. Il fait face à des accusations de voies de fait dans l’intention de résister à une arrestation, de voies de fait contre un agent de la paixet de port d’arme dans un dessein dangereux. L’un des policiers a été légèrement blessé à la jambe le suspect lui ayant asséné un coup de pied lors des événements.