Des perquisitions dans plusieurs régions du Québec ont lieu, mardi, dans le cadre d’une opération contre le crime organisé.

La police frappe le crime organisé

Quelque 120 policiers ont procédé, mardi, à de multiples perquisitions chez de présumés membres du crime organisé dans certaines régions du Québec, dont l’Outaouais.

Les policiers ont ciblé des adresses à Val-des-Monts, à Thurso et à Chénéville en Outaouais, a indiqué la Sûreté du Québec (SQ).

La SQ a précisé que les perquisitions ont aussi faites dans des municipalités de la Montérégie et de la couronne nord de Montréal. Un repaire des Hells Angels situé sur le 4e Rang à Saint-Charles-sur-Richelieu a été visé par les enquêteurs.

Au total, neuf résidences et dix véhicules ont été inspectés par les policiers.

Les perquisitions étaient liées à de présumées activités de trafic de stupéfiants. Il s’agit d’une suite aux opérations du même genre qui ont été menées depuis le début de l’année dans plusieurs régions du Québec par des policiers de l’Escouade nationale de répression du crime organisé (ENRCO) dans le cadre du Projet Objection.

«L’enquête tend à démontrer que cet important réseau de trafic de stupéfiants est directement relié à des membres influents des Hells Angels», a indiqué un porte-parole de la SQ.

Outre la SQ, des policiers de la Gendarmerie royale du Canada (GRC), du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) ainsi que du Service de police de Laval (SPL) sont impliqués dans les opérations de l’ENRCO.

Le mandat de cette escouade est de s’attaquer aux têtes dirigeantes des organisations soupçonnées de faire le trafic de la drogue.

Aucune arrestation n’était prévue, mardi.