Le chef de police d'Ottawa, Peter Sloly

La police d’Ottawa rétablit une section dédiée aux crimes haineux

Le Service de police d’Ottawa (SPO) vient de rétablir une section spécifiquement axée sur les crimes haineux qui verra notamment l’ajout de nouvelles ressources.

Le SPO assignera notamment deux nouveaux enquêteurs sur les crimes haineux à la Section du renseignement de sécurité en vue d’identifier les tendances et les préoccupations des citoyens en matière de sécurité, a indiqué le chef de police Peter Sloly dans un communiqué.

Aussi, les agents de la Section des crimes haineux feront le suivi et le triage de tous les signalements entrants afin d’assurer une réponse constante et efficace à tous les incidents motivés par la haine dans la ville. Cette section misera en outre sur la prévention d’incidents haineux par les voies de l’éducation et de la sensibilisation du public ainsi que de la recherche et l’acquisition de renseignement pour contrer l’extrémisme, a indiqué la police d’Ottawa.

En 2019, 110 signalements de crime haineux ont été rapportés à Ottawa comparativement à 104 en 2018 et 95 en 2017, a précisé le SPO.

« Nous savons que les crimes motivés par la haine sont loin d’être tous signalés, a indiqué le chef Sloly. Nous tenons à ce que les gens sachent que nous prenons très au sérieux de tels incidents, et que nous sommes là pour les aider. »

En 2017, le SPO a mis en œuvre une nouvelle méthode pour signaler en ligne tout incident motivé par la haine au www.ottawapolice.ca/onlinereporting, permettant à n’importe qui de signaler un crime haineux, comme un graffiti raciste par exemple.