L’hôtel Marriott où le crime a été commis, samedi soir.

La police divulgue par erreur des renseignements confidentiels

Le maire d’Ottawa, Jim Watson, prévoit avoir une discussion avec le chef de police Charles Bordeleau après qu’un rapport d’enquête confidentiel sur un meurtre survenu samedi soir eut été envoyé par erreur aux médias, par courriel, tôt dimanche.

Le document de 24 pages contient de nombreux renseignements d’enquête et des informations personnelles sur des personnes.

« Je n’ai pas tous les détails, mais j’ai assurément des préoccupations lorsque de possibles violations de la vie privée sont portées à mon attention. Je vais parler au chef de police afin de connaître les circonstances de l’événement, et comment on peut s’assurer que cela ne se répète pas, parce que quelque chose d’aussi sensible concernant la mort d’un individu, concernant des témoins et des familles, ne devrait pas être divulguée publiquement », a expliqué le maire Watson, dimanche après-midi.

La police d’Ottawa avait envoyé un courriel à la suite de l’envoi du document pour demander aux médias de ne pas divulguer les informations contenues dans ledit document, et de le détruire.

L’inspecteure Patricia Ferguson de la police d’Ottawa a indiqué dans une déclaration écrite que la police a entrepris d’entrer en contact avec toutes les personnes identifiées pour les informer de la sortie des informations.

« Le Service de police d’Ottawa prend très au sérieux la sauvegarde des informations personnelles des gens. Nous nous excusons pour cette publication non intentionnelle, et nous avons entrepris une révision des événements pour savoir ce qui s’est passé et pour nous assurer que cela ne se reproduise plus », a précisé l’inspecteure Ferguson.

Homicide

L’unité des crimes majeurs de la police d’Ottawa est responsable de l’enquête sur l’homicide survenu à l’hôtel Marriott situé sur le chemin Walkley. 

La police a été dépêchée à l’établissement hôtelier peu avant 23 h, samedi, où elle a découvert le corps d’un homme dans une chambre. 

L’identité de la victime n’a pas été révélée, et aucune arrestation n’aurait été effectuée en lien avec cette affaire. La police d’Ottawa n’a pas officiellement dévoilé comment l’homme a été assassiné. Le dernier meurtre à avoir été commis dans la capitale remontait au 27 mai.

Ottawa compte maintenant 14 meurtres sur son territoire depuis le début de 2018.