Le remorqueur, âgé de 33 ans, est accusé d’obtention par faux semblant, de vol d’un véhicule à moteur et de méfait.

La police arrête un présumé remorqueur arnaqueur

Des Ottaviens se disent floués par un opérateur de dépanneuse se faisant passer pour un partenaire de l’Association canadienne des automobilistes (CAA).

Mais le suspect, Ibrahim Masri, n’est pas relié à cette association, bien qu’il ait tenté de soutirer d’importantes sommes à des automobilistes en faisant miroiter son appartenance à cette association reconnue.

«Dans deux cas, indique la police d’Ottawa, les plaignants ont appris plus tard que le CAA n’avait aucun dossier relatif à leurs appels, et que les plaignants avaient probablement été en communication avec une autre compagnie de remorquage. Dans l’un des cas, l’enquête a révélé que le véhicule de l’appelant avait été remorqué sans son accord et transporté vers un lieu inconnu.»

Selon la police, le propriétaire-opérateur a imposé des frais de récupération dépassant 5 000$.

Le remorqueur, âgé de 33 ans, est accusé d’obtention par faux semblant, de vol d’un véhicule à moteur et de méfait.

L’enquête a débuté en août dernier. Pour l’instant, deux plaintes ont été reçues par la police, qui craint que d’autres victimes s’ajoutent au dossier.

La police a perquisitionné une adresse située près de l’intersection des chemins Leitrim et Albion, à Ottawa. Il s’agit de l’adresse de la compagnie Alliance Towing.

Le CAA a collaboré à l’enquête. Cet organisme n’est pas impliqué dans cette affaire frauduleuse.

Toute personne qui se croit victime d’un tel stratagème doit composer la police d’Ottawa, au 613-236-1222, poste 7300.

M. Masri doit comparaître devant les tribunaux le 9 octobre.