L’épouse américaine de l’ex-otage canadien Joshua Boyle serait retournée aux États-Unis avec les trois enfants du couple.

La femme de Joshua Boyle serait rentrée aux États-Unis avec leurs enfants

L’épouse américaine de l’ex-otage canadien Joshua Boyle serait retournée aux États-Unis avec les trois enfants du couple, tandis que son mari attend son procès pour de multiples accusations d’agression.

ABC News rapporte qu’un juge d’Ottawa a permis à Caitlan Coleman de quitter le Canada avec ses trois enfants, lundi, près de six ans après qu’elle et M. Boyle ont été enlevés alors qu’ils faisaient de la randonnée en Afghanistan.

Le reportage d’ABC soutient que Mme Coleman cherche à obtenir la pleine garde légale des enfants, tous nés en captivité, et qu’elle est enceinte d’un quatrième enfant.

L’avocat de M. Boyle, Lawrence Greenspon, a indiqué à La Presse canadienne que son client est d’abord et avant tout préoccupé par le bien-être des enfants, et qu’il est dévasté par l’ordonnance du tribunal, qui rend pratiquement impossible tout accès aux petits.

Joshua Boyle avait été arrêté à la fin du mois de décembre par la police d’Ottawa. Il fait face à diverses accusations relativement à des crimes qui auraient été commis après le retour de la famille au Canada en octobre. Les Boyle auraient été libérés par les forces de sécurité pakistanaises.

M. Boyle est notamment accusé de voies de fait, d’agression sexuelle et de séquestration, des crimes qui auraient visé deux victimes présumées. Une ordonnance du tribunal interdit la publication de tout détail susceptible d’identifier les victimes ou les témoins. Aucune des accusations n’a été encore été étudiée par un tribunal.

M. Boyle a été libéré sous caution le mois dernier mais il doit respecter des conditions strictes, notamment de demeurer chez ses parents à Smiths Falls, en Ontario, et de porter un bracelet électronique pour suivre ses mouvements.