À peine un an après son embauche, la Coopérative des paramédics de l’Outaouais remercie sa directrice générale.

La DG des paramédics de l’Outaouais quitte son poste

À peine un an après son embauche, la directrice générale de la Coopérative des paramédics de l’Outaouais quitte le navire.

Mercredi, deux sources ont indiqué au Droit que la Coop avait congédié Nathalie Barussaud, au début de la semaine.

Le directeur des affaires publiques de la Fédération des coopératives des paramédics du Québec, Paul Levesque, n’avait alors évoqué que «des raisons diverses et variées» et le «contexte actuel» pour expliquer ce départ, mercredi.

Il n’a pas été possible de parler à Mme Barussaud, mercredi et jeudi.

Il semble que la Coopérative des paramédics de l’Outaouais et Mme Barussaud ne partageaient plus la même vision de la direction que devait prendre l’organisation, qui n’a pas précisé davantage les raisons de ce départ précipité.

«Pas un congédiement»

Jeudi, la Fédération des Coopératives des paramédics du Québec a finalement précisé les circonstances entourant le départ de la directrice générale de la Coopérative des paramédics de l’Outaouais, survenu cette semaine.

«Il y a effectivement une fin d’emploi, mais ce n’est pas un congédiement à proprement parler», a soutenu M. Levesque.

Le directeur de la Fédération tenu à préciser que les deux parties avaient «convenu de mettre fin à leur collaboration considérant le contexte particulier et spécifique du fonctionnement d’une coopérative».

Dans son édition papier de jeudi, Le Droit indiquait que Nathalie Barussaud avait, selon deux sources, été congédiée pour des divergences de vison sur le fonctionnement de la Coopérative.

L’ancienne directrice générale n’apparaissait plus dans l’organigramme de la Coop, dans son site Internet, mercredi.

Une source syndicale a ajouté que ce départ n’était pas nécessairement lié au fait que la Fraternité des paramédics de l’Outaouais était sans contrat de travail depuis mars 2015.

Pourtant, en novembre 2017, la Coopérative des paramédics de l’Outaouais écrivait dans son site Internet que la nouvelle directrice, embauchée en août de la même année, participait «activement» dans les négociations entourant le Ministère de la Santé et des Services sociaux et le Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais quant à (leur) contrat de service.

On affirmait dans le même communiqué qu’elle suivait de près l’évolution du renouvellement de la convention collective des paramédics. «Madame Barussaud appuie fortement les opérations ambulancières quotidiennes.»

Elle a notamment travaillé à l’École nationale d’administration publique et à l’Institut 911 de la Cité collégiale au niveau de la Sécurité publique, de la protection d’incendie et des mesures d’urgence.