Le passage de la tornade a causé un incendie qui a lourdement endommagé l’école secondaire Mont-Bleu.

La CSPO toujours en mode réflexion

La Commission scolaire des Portages-de-l’Outaouais (CSPO) prévoit prendre une décision finale d’ici le milieu de la semaine pour reloger les 1475 élèves et le personnel de l’école secondaire Mont-Bleu, lourdement endommagée à la suite d’un incendie causé par le passage de la tornade.

Les dirigeants de la commission scolaire étaient en réunion toute la journée lundi pour étudier les scénarios possibles, l’établissement du boulevard de la Cité-des-Jeunes nécessitant des travaux qui s’étaleront sur une période de quatre à six mois. Les élèves sont, rappelons-le, en congé forcé jusqu’à vendredi.

« La recherche d’une solution est pas mal avancée, mais il n’y a encore rien de décidé. Au bout du compte, c’est la réussite des élèves qui nous tient le plus à cœur », a commenté le président Mario Crevier, spécifiant que l’option de mettre en place un horaire double dans une autre école secondaire est toujours sous la loupe. 

Le Droit a appris que le président de la Commission scolaire des Draveurs (CSD) Claude Beaulieu a même tendu une perche à la CSPO en lui offrant de l’aide et des locaux de l’une de ses écoles secondaires, si nécessaire. 

« On peut leur offrir du support, il y a une ouverture de notre côté. J’ai parlé à Mario Crevier (président de la CSPO) et nous sommes prêts à les aider », de dire le président de la CSD, Claude Beaulieu. 

Il cite en exemple l’école polyvalente Le Carrefour, fréquentée par 1200 élèves alors que sa capacité d’accueil est supérieure à 2000 écoliers. 

Appelé à commenter, M. Crevier soutient que même s’il apprécie grandement cette offre, elle ne sera pas retenue.


« « La recherche d’une solution est pas mal avancée, mais il n’y a encore rien de décidé. Au bout du compte, c’est la réussite des élèves qui nous tient le plus à cœur. » »
Mario Crevier, président de la CSPO

« Transporter 1500 élèves de Hull vers Gatineau, nous ne sommes pas rendus à ce point-là. Mais oui, il y a un esprit de collaboration entre nous », a-t-il répondu. 

C’est la Société de transport de l’Outaouais (STO) qui assure le transport d’environ 1000 élèves de Mont-Bleu. La STO dit être en attente de la décision de la CSPO pour savoir quel appui elle pourra offrir dans les mois à venir.

La CSPO rappelle aux parents et élèves de surveiller le site web et les réseaux sociaux pour connaître les plus récentes nouvelles sur la situation.