Journée difficile sur les routes de l'Outaouais: la 50 fermée à Lachute

Au moins deux routes importantes de l’Outaouais ont été fermées à la circulation samedi après des collisions, notamment l’autoroute 50.

Selon la Sûreté du Québec, trois véhicules ont été impliqués dans un accrochage sur l’autoroute 50, à la hauteur de Lachute. Heureusement, personne n’a été blessé.

L’artère importante a été fermée à la circulation pendant un long moment, le temps que les voitures soient remorquées. Un détour par la route 272 a été mis en place.

La montée de la Source, à Cantley, a également été inaccessible, samedi matin, après une collision entre deux véhicules. Dans ce cas-ci, au moins deux personnes ont été blessées. 

Ces deux individus ont été transportés à l’hôpital, mais on ne craint pas pour leur vie, selon la Sécurité publique de la MRC des Collines.

La route a été fermée à la hauteur du chemin Fleming, en matinée, forçant un détour assez long par la montée des Érables et le chemin Ste-Élizabeth.

La situation est revenue à la normale à 12h40, soutient la police de la MRC des Collines.

De son côté, la police provinciale de l’Ontario a signalé cinq incidents sur l’autoroute 417 et un autre sur la 416 en fin d'après-midi, pour la journée de samedi seulement. Une collision est également survenue sur le chemin Franktown, entre la rue Alexander et l’avenue Findlay.

Pas au bout de nos peines

Si la neige a probablement été un facteur dans les collisions de samedi, l’Outaouais et l’Est ontarien doivent se préparer à d’autres caprices de Dame nature au courant du week-end.

Selon Environnement Canada, de la bruine verglaçante pourrait tomber tard dimanche partout dans la région et, probablement qu’elle se changera en pluie verglaçante lundi.

«De la bruine verglaçante passagère devrait se former dimanche après-midi lorsqu’un front chaud se déplacera sur le secteur, écrit Environnement Canada dans un bulletin météorologique spécial. Une dépression s’approchera ensuite du secteur lundi. Cette dépression disposera de considérablement plus d’humidité et de précipitations plus fortes par conséquent.»