Des résidents d’Ottawa sont toujours la cible de crimes haineux en raison de leur origine asiatique et des préjugés liés au coronavirus.
Des résidents d’Ottawa sont toujours la cible de crimes haineux en raison de leur origine asiatique et des préjugés liés au coronavirus.

Insultes et crime haineux chez les Ottaviens d’origine asiatique

Des résidents d’Ottawa sont toujours la cible de crimes haineux en raison de leur origine asiatique et des préjugés liés au coronavirus.

La police d’Ottawa recherche deux personnes qui circuleraient dans les rues de la capitale pour insulter ces gens.

«Depuis l’apparition de la pandémie mondiale, la recrudescence des manifestations de racisme, de xénophobie et de discrimination, ainsi que d’incidents et de crimes haineux, en particulier à l’encontre de nos communautés asiatiques dans le monde entier et ici même au Canada, nous préoccupe beaucoup», indique la police d’Ottawa dans un communiqué.

Deux incidents se sont produits entre le 28 avril et le 1er mai, près de l’intersection des promenades Viewmount et Four Seasons.


« Nous savons à quel point les crimes motivés par la haine restent souvent peu signalés. »
David Snoddy

La police recherche deux personnes circulant dans une Hyundai Elantra grise de modèle récent. «Les occupants de cette voiture auraient accosté des piétons originaires de l’Asie et leur auraient crié des insultes à connotation raciste, des obscénités et autres injures, précise la police. Dans chacun des cas, les témoins ont décrit les occupants du véhicule comme étant un homme et une femme de race blanche et d’un certain âge.»

Les autorités municipales veulent rappeler aux membres de cette communauté qu’ils ne sont pas seuls et qu’il ont le droit de vivre en toute quiétude.

«Nous savons à quel point les crimes motivés par la haine restent souvent peu signalés », a déclaré le directeur de la section de l’Équité, diversité et inclusion, David Snoddy.