L'individu de 26 ans est pour l'instant accusé d'avoir mis le feu à trois endroits.

Incendies criminels à Gatineau: le dossier de l’accusé risque de s’épaissir

Un homme de 26 ans ayant comparu sous trois chefs d’incendie criminel perpétrés dans le secteur Hull, pourrait répondre à une douzaine d’autres accusations semblables, dans les prochains jours.

Pour l’instant, Daniel Jr Morin-Duchesne est accusé d’avoir mis le feu à seulement trois endroits, dans la même nuit de mardi à mercredi.

Les feux ont été allumés en quelques heures à la Maison Charron, dans le parc Jacques-Cartier, au 164, rue Laurier, ainsi que devant l’édifice à condos du 50, rue Dussault, et dans une poubelle, du 1, rue Goyette.

Les incendies ont été allumés entre minuit et 3h.

La procureure de la Couronne, Me Sandra Bonanno, s’est opposée à la remise en liberté du prévenu. «Nous avons 13 dossiers à l’étude», a déclaré la procureure, lors de l’audience.

Ces dossiers pourraient aboutir en accusations supplémentaires liées à d’autres incendies allumés dans le secteur Hull depuis l’automne dernier.

L’accusé est apparu fatigué et muet, dans le box.

Il doit revenir devant le juge, lundi.

La police de Gatineau avait demandé l’aide du public pour identifier un suspect considéré comme étant l’auteur d’un incendie criminel survenu dans le Vieux-Hull, le 8 septembre.

Le suspect, décrit alors comme étant dans la vingtaine, est passé devant le 12, rue Garneau, avant que le brasier éclate. L’individu, selon des images de caméra de surveillance, a pris un briquet pour allumer un feu de poubelle.

Un autre incendie a éclaté dans un commerce du 15, boulevard Fournier le 19 octobre.

Le lendemain, samedi 20 octobre, des locataires d’un édifice à logement du 286, boulevard Maisonneuve sont sortis in extremis de leur édifice en flammes.

Deux personnes ont dû sauter du deuxième étage du logement pour échapper aux flammes.

Le 21 octobre vers 0 h 45, un autre incendie s’est déclaré, cette fois dans un commerce situé au 344, rue Champlain.