Incendie à Ottawa: les paramédics administrent un antidote au cyanure

Les paramédics d’Ottawa ont eu recours pour la toute première fois à l’hydroxocoalamine, un antidote contre les intoxications au cyanure, lors d’un incendie survenu dans la nuit de lundi à mardi dans le sud de la capitale.

Vers 3h30, les services d’urgence sont intervenus au 316, promenade Lorry Greenberg, où un incendie faisait rage dans un logement. 

Après avoir pénétré à l’intérieur, les pompiers ont retrouvé une femme dans la cinquantaine inerte et en arrêt cardiaque. Les paramédics ont réussi à la réanimer avant le transport vers l’hôpital, où elle était dans un état jugé critique. 

La victime, qui a aussi subi des brûlures et inhalé de la fumée, était intoxiquée au cyanure, une substance chimique qui se dégage lors de la combustion de plastiques ou de meubles, par exemple. On lui a rapidement donné l’hydroxocoalamine, un geste qui n’avait jusqu’ici jamais été posé le Service des paramédics d’Ottawa. 

Personne d’autre n’a été blessé dans ce brasier. Les personnes évacuées lors de l’incendie ont pu regagner leur logement une heure plus tard.