Une cliente en colère a composé le 9-1-1 pour se plaindre que sa pizza n’arrivait pas assez vite.

Impatiente pour sa pizza, elle compose le 9-1-1

Une scène surréaliste s’est produite lundi, dans le canton de Rideau Lakes, dans l’Est ontarien. Une cliente en colère a composé le 9-1-1 pour se plaindre que sa pizza n’arrivait pas assez vite.

Pour ainsi transformer l’adage, disons que « la faim justifie les moyens ».

« C’est bien vrai », confirme la constable Sandra Barr, du détachement de Rideau Lakes de la Police provinciale de l’Ontario (PPO). « Ce n’est pas une blague. »

Les autorités prennent l’affaire avec un grain de sel, mais rappellent au public que le 9-1-1 est, de toute évidence, un service réservé aux urgences.

Pizza pas prête
Il était 21 h lorsque la centrale de répartition a reçu l’appel de cette citoyenne affamée et à bout de patience.

« La PPO a reçu un appel concernant une femme de 32 ans qui sortait d’un restaurant de la communauté d’Elgin (comté de Leeds), mentionne la constable Barr. Elle demandait l’assistance de la police parce que sa pizza n’était pas prête. »

Du propre aveu de la policière, cette situation est pour le moins inhabituelle.

Dans n’importe quelle région, il arrive que certaines personnes composent le 9-1-1 par erreur. Il peut s’agir, par exemple, du déclenchement accidentel de la fonction « appel d’urgence » sur un cellulaire se trouvant dans une poche de pantalon. « Il arrive parfois qu’on reçoive des appels d’enfants qui jouent avec le téléphone. Mais la pizza... C’est assez spécial », poursuit la constable.

Un appel au 9-1-1 rend presque automatique l’intervention d’un agent sur place.

« C’est ce qui est arrivé lundi, poursuit la constable Barr. Il a fallu se rendre sur les lieux par mesure de précaution. Cela a monopolisé deux agents pendant au moins une heure. »

Les policiers dépêchés sur les lieux se sont entretenus avec la femme, alors assise dans sa voiture.

La plaignante attendait tout bonnement les policiers pour leur faire part de son mécontentement envers le restaurant.

« Les policiers ont fait de la sensibilisation auprès de la dame pour lui expliquer les bonnes façons d’utiliser le 9-1-1 », dit la constable Barr.

Le sergent d’état-major Josh Kinglsey a pris la parole publique à son tour, pour réitérer le rôle du 9-1-1.

« Pour une vie en danger, un danger imminent, ou signaler un crime en temps réel. C’est à ce moment que vous appelez le 9-1-1 », écrit-il, dans un communiqué.

Les autorités ignorent si le restaurant a finalement livré la pizza à la cliente en colère.