Ils font croire à une faillite et détournent leur argent

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) a déposé des accusations contre un couple qui aurait déclaré en 2015 que leur entreprise de déneigement opérant à Ottawa faisait faillite, alors qu’elle n’était « pas du tout insolvable ».

Le couple aujourd’hui divorcé aurait déclaré que l’entreprise Ottawa Diamond Construction Inc. était sur le bord de la faillite, il y a quatre ans. Les suspects auraient détourné 375 000 $ du compte bancaire de leur entreprise. Selon les agents de la GRC, la compagnie, aujourd’hui en faillite, ne l’était pas lors de la déclaration d’insolvabilité, en 2015. L’argent aurait été retiré du compte quelques semaines avant que le couple déclare leur entreprise comme insolvable.

« Plutôt, en forçant la faillite d’Ottawa Diamond Construction Inc. en détournant les fonds du compte bancaire de la compagnie, les deux personnes ont volontairement contourné l’entente de priorité légitime visant les créanciers de la compagnie, ce qui a entraîné une perte importante pour ses fournisseurs ainsi qu’une perte de fonds publics », peut-on lire dans un communiqué de la GRC.

Des accusations ont été déposées contre l’ex-couple pour avoir conjointement transporté frauduleusement des biens d’un faillite, une infraction visée par la Loi sur la faillite et l’insolvabilité.

Claire Johnson, âgée de 54 ans et originaire de Kanata, et son ex-mari Roch St-Louis, âgé de 57 ans et originaire de Casselman, doivent comparaître mardi devant la Cour de justice de l’Ontario, à Ottawa.