Alain Pilotte serait accusé de bris de condition.

Il se fiance virtuellement avec une mineure

Un entraîneur de soccer de Gatineau qui s'est « fiancé virtuellement » avec une de ses joueuses mineures écopera 90 jours de prison pour avoir eu des relations sexuelles avec elle pendant trois ans.
L'ancien entraîneur de soccer féminin des Aigles U16 de Masson-Angers, Alain Pilotte, a de nouveau été arrêté, mercredi, pour des contacts interdits avec la même jeune fille.
L'homme de 46 ans était en liberté provisoire depuis novembre dernier, après une première arrestation pour quatre chefs d'accusation d'incitation et d'exploitation sexuelle sur l'adolescente, entre le 10 juillet 2015 et le 29 juin 2016.
Les premiers faits se sont produits quand elle avait 15 ans.
La Couronne affirme que l'entraîneur « était en situation d'autorité ou de confiance ».
Entre le 1er mai et le 9 juillet 2016, il aurait, toujours selon le ministère public, « touché une partie du corps » et « incité » la même mineure à le toucher.
La police de Gatineau a passé les menottes à Pilotte, mercredi. Une nouvelle accusation de non-respect d'engagement de la cour de ne pas contacter cette personne a été déposée contre lui.
La Couronne s'est opposée à sa remise en liberté, jeudi.
Alain Pilotte doit plaider coupable vendredi, sur la plupart des chefs d'accusation, a fait savoir son avocat, Me Marino Mendo.
Fiançailles
Tous les deux seraient encore amoureux, a-t-on appris, jeudi. Il semble même que le couple interdit ait communiqué plusieurs fois par vidéoconférence Skype, échangeant leurs promesses en « se fiançant virtuellement », selon ce qu'a tenté d'expliquer Me Mendo.
Entre le 26 décembre 2016 et le 24 janvier dernier, le couple se serait donné rendez-vous dans un hôtel d'Ottawa pour se retrouver dans l'intimité.
Des adultes mis au fait de cette nouvelle aventure ont à nouveau porté plainte à la police de Gatineau.
Selon l'entente qui pourrait survenir entre la défense et la Couronne, vendredi, M. Pilotte ne pourra pas entraîner d'équipe sportive pendant 10 ans.
Alain Pilotte est suspendu par l'Association de soccer de Masson-Angers (ASMA) depuis le début de cette affaire.