Un homme recherché pour homicide dans un motel de Carleton Place, au sud-ouest d’Ottawa, a été arrêté une dizaine d’heures après le début de sa cavale, mercredi.
Un homme recherché pour homicide dans un motel de Carleton Place, au sud-ouest d’Ottawa, a été arrêté une dizaine d’heures après le début de sa cavale, mercredi.

Homicide, cavale et arrestation à Carleton Place

Un homme recherché pour homicide dans un motel de Carleton Place, au sud-ouest d’Ottawa, a été arrêté une dizaine d’heures après le début de sa cavale, mercredi.

L’auteur présumé du crime, Shane Sabourin, 30 ans, de Carleton Place, a été arrêté dans une résidence de la même ville, peu après 13h. La Police provinciale de l’Ontario (PPO) était à ses trousses depuis l’aube, après la découverte d’un homme gisant au sol d’une chambre du «7 West Motel», un établissement bordant l’autoroute 7, à Carleton Place.

La victime, secourue vers 4h, a succombé à ses blessures quelques heures plus tard à l’hôpital. Elle a été identifiée par la PPO comme étant Patrick Robert Lynch, 57 ans, de Mississippi Mills.

Sabourin a été accusé de meurtre au premier degré en lien avec cette mort violente. Le crime aurait été perpétré à l’aide d’un couteau.

La disparition du suspect en début de journée a forcé les autorités à publier un avis de recherche national. Les policiers demandaient au public de ne pas l’approcher et d’appeler rapidement le 9-1-1 s’il était aperçu.

Ce dernier était considéré comme étant armé et dangereux.

La PPO n’a pas précisé le lien existant entre les deux protagonistes, mercredi en fin d’après-midi.

Shane Sabourin est connu de la PPO. Ce n’est pas la première fois qu’une enquête le relie à un couteau utilisé illégalement.

Âgé de 24 ans, en 2014, M. Sabourin a été arrêté lorsqu’il s’est présenté armé d’un couteau au Collège Loyaliste, une université communautaire anglophone à Belleville.

Le jeune homme n’avait pas fait de menaces directes, mais avait quand même inquiété plusieurs étudiants de l’endroit. Il se serait montré plus «rigide» lorsque les policiers sont arrivés sur place. Les agents ont utilisé du poivre de Cayenne pour maîtriser ce dernier.

Shane Shane Sabourin a alors été accusé de voie de fait envers un agent de la paix, d’avoir résisté à son arrestation, de possession illégale d’une arme, et de possession de drogue. Il a reçu une sentence de prison d’une journée assortie d’une période de probation d’un an et d’une interdiction de posséder des armes pendant deux ans.

Un an plus tard, en 2015, le même individu a été accusé d’agression sexuelle, de braquage à domicile et de voie de fait.

Sabourin demeure incarcéré jusqu’à sa comparution jeudi à la Cour de justice de l’Ontario, à Perth.

Avec Charles-Antoine Gagnon, Le Droit