Le Bureau d'enquêtes indépendantes enquête.

Gracefield: des policiers ont utilisé leur arme à feu

Des policiers de la Sûreté du Québec (SQ) ont été forcés d'utiliser leur arme à feu mardi matin, à Gracefield, alors qu'un homme fonçait en leur direction au volant d'un véhicule, casqué et bâton de baseball à la main.
La SQ a reçu un appel d'urgence vers 8h30, mardi matin, en raison d'une dispute domestique dans une résidence de la route 105.
Le premier agent à se rendre sur les lieux a rapidement porté secours à une dame et l'a reconduit plus loin, dans un endroit où elle serait hors de danger.
Les renforts de ce policier sont arrivés peu après pour tenter d'interpeller un homme qui se trouvait toujours sur place. Selon la SQ, l'individu était agité et effectuait un constant va-et-vient entre l'intérieur et l'extérieur de la résidence où l'intervention se déroulait.
Après des échanges avec les policiers, l'homme est sorti de la résidence avec un casque de moto sur la tête et un bâton de baseball entre les mains. Il est embarqué dans un véhicule et s'est dirigé à reculon en direction des policiers. Ceux-ci ont ouvert le feu en direction de la voiture pour freiner sa course.
L'homme est ensuite sorti de l'auto pour courir vers la forêt. Il est toutefois ressorti quelques minutes plus tard et s'est rendu aux policiers sans résister. Il a été conduit au poste de police de la SQ à Maniwaki où il doit être interrogé. Il est trop tôt pour dire si des accusations seront déposées dans cette affaire.
La route 105 a dû être fermée à la circulation une partie de la journée en raison de cet incident et pour faciliter l'enquête de l'unité des crimes majeurs de la SQ.
Le ministère de la Sécurité publique a été averti de cet événement en raison des coups de feu tirés par les policiers, mais a jugé qu'il n'était pas nécessaire de faire appel au Bureau des enquêtes indépendantes.