L'ex-président du comité exécutif de la Ville de Montréal, Frank Zampino

Frappe de l'UPAC à Montréal : Zampino et Trépanier parmi les arrestations

Sept personnes ont été arrêtées mardi matin par des agents de l'Unité permanente anticorruption (UPA) pour de la fraude, de la corruption et de l'abus de confiance dans les affaires municipales de la Ville de Montréal.
L'ex-président du comité exécutif, Frank Zampino, figure parmi les suspects qui auraient été impliqués dans un système de partage de contrats publics octroyés par la Ville de Montréal, entre 2001 et 2009.
Outre M. Zampino, les autres personnes arrêtées sont Bernard Trépanier, un ancien argentier du parti Union Montréal de l'ex-maire Gérald Tremblay; un ex-directeur des travaux publics de la Ville de Montréal, Robert Marcil, de même que Kazimierz Olechnowicz, Yves Théberge, Dany Moreau et Normand Brousseau.
Une huitième personne, Bernard Poulin, est recherchée pour sa participation aux mêmes infractions. Un mandat d'arrestation est en vigueur.
L'UPAC signale que l'enquête a débuté en 2014. Elle met en cause une trentaine de contrats pour des services professionnels, majoritairement en matière d'ingénierie, qui ont été octroyés par la Ville de Montréal.
L'enquête tend à démontrer qu'il existait un réseau de firmes de génie-conseil, de fonctionnaires municipaux ainsi que d'un élu qui, entre eux, avaient élaboré un système de partage de contrats en échange de financement politique, de ristournes sur la valeur des contrats mis en cause de 160 millions $ ou d'autres avantages personnels.