Fillette enlevée à Laval: la présumée ravisseuse a comparu mercredi

LAVAL — La présumée ravisseuse qui aurait enlevé une fillette de 8 ans à Laval a comparu mercredi au palais de justice de Laval.

La dame de 54 ans fait face à des accusations d'enlèvement, d'extorsion et de port de déguisement dans un dessein dangereux.

La Couronne s'est objectée à sa remise en liberté «considérant la gravité du crime reproché à l'accusée, pour éviter des récidives et pour une question de sécurité de cette victime-là», a expliqué la procureure Brenda Toucado.

Le dossier doit revenir devant le tribunal ce vendredi.

La fillette avait été kidnappée mardi matin à Laval, puis avait été retrouvée saine et sauve environ une heure et demie plus tard à une cinquantaine de kilomètres de là, à Beloeil, en Montérégie.

L'enfant était alors ligotée sur la banquette d'une automobile.

La femme, qu'on ne peut identifier, fait partie de l'entourage de la victime.

Selon ce qu'a appris le Service de police de Laval (SPL), afin d'approcher la fillette, la suspecte dans cette affaire avait modifié son apparence, notamment en portant une perruque et en se déplaçant avec un chien. Après que la petite fille eut refusé de monter dans son véhicule, la suspecte l'aurait emmenée de force.

Des informations précises auraient ensuite été transmises à la police de Laval, qui aurait alerté tous les autres corps policiers de la région. Le déclenchement d'une alerte Amber n'a pas été jugé nécessaire. L'automobile transportant la fillette a été localisée à Beloeil par des policiers municipaux de l'endroit.

Avec la collaboration de Cogeco Nouvelles