«Selon la lettre, les édifices du gouvernement fédéral situés dans le secteur des plaines LeBreton et du pré Tunney à Ottawa seraient ciblés par une attaque terroriste», a indiqué la GRS.

Femme arrêtée pour menaces terroristes

Une femme de 41 ans d’Ottawa a été arrêtée jeudi après qu’elle aurait menacé des immeubles gouvernementaux fédéraux d’attaques terroristes.

La suspecte, dont l’identité n’a pas été dévoilée par les autorités, a été appréhendée par des agents de l’Équipe intégrée de la sécurité nationale (EISN) de la Gendarmerie royale du Canada. 

Selon l’EISN, des fonctionnaires de la Ville d’Ottawa auraient reçu en mai dernier une lettre indiquant qu’une attaque terroriste potentielle était imminente. 

«Selon la lettre, les édifices du gouvernement fédéral situés dans le secteur des plaines LeBreton et du pré Tunney à Ottawa seraient ciblés par une attaque terroriste. Par conséquent, une enquête a été menée avec l’aide du Service de police d’Ottawa», a indiqué la GRC dans un communiqué publié vendredi après-midi.

La femme est accusée d’incitation à craindre des activités terroristes, d’avoir proféré des menaces et d’avoir fourni de faux renseignements. Elle a été libérée sous condition et comparaîtra au palais de justice d’Ottawa le 11 octobre.

Les autorités ont indiqué qu’aucun autre commentaire dans ce dossier ne sera émis pour le moment.

«En tant que service de police national, la GRC travaille avec ses partenaires afin d’assurer une intervention rapide et exhaustive face à toute présumée activité criminelle terroriste, ainsi qu’en menant des enquêtes criminelles reliées à la sécurité nationale au pays et à l’étranger», a déclaré le surintendant Peter Lambertucci, officier responsable de l’EISN à Ottawa. 

Les autorités encouragent les citoyens à rester vigilants et signaler toute information sur le terrorisme ou sur des activités suspectes connexes au Réseau info-sécurité nationale au 1-800-420-5805 ou au service de police de leur communauté.