Dieu Donné Pinganayi Wakubela a plaidé coupable de vol qualifié à l’aide d’une arme à feu, et de port de déguisement dans un dessein criminel.

Enlèvement d’un couple au parc Jacques-Cartier: le suspect plaide coupable

Un jeune homme connaîtra sa sentence la veille de l’Halloween pour avoir enlevé un couple d’inconnus alors qu’il portait illégalement un costume pour exécuter son plan.

Dieu Donné Pinganayi Wakubela, 22 ans, a reconnu s’en être pris à un couple inconnu et sans histoire qui marchait près du parc Jacques-Cartier, dans le secteur Hull, en juillet dernier.

Avec son présumé complice, Wakubela s’est approché des victimes dans le stationnement situé près de la Marina de Hull, arme à la main, portant une cagoule et des gants. C’est ainsi que le duo de malfaiteurs a forcé leur entrée dans la voiture des victimes au beau milieu de la nuit. Les deux jeunes hommes ont pris le contrôle du véhicule pendant de longues minutes.

Cette semaine, Dieu Donné Pinganayi Wakubela a plaidé coupable de vol qualifié à l’aide d’une arme à feu, et de port de déguisement dans un dessein criminel.

Son présumé complice, Daniel Bolongo Kalonji, 20 ans, n’a toujours pas plaidé sa cause. Il maintient son plaidoyer de non-culpabilité, pour l’instant.

Le couple originaire de Toronto visitait l’Outaouais. Ils ont été approchés par le duo de suspects à la pointe d’une arme à feu dans la nuit du 27 au 28 juillet, vers 3 h 30.

Leur mésaventure s’est poursuivie jusque dans le secteur Hull, sur le boulevard Saint-Joseph.

Les suspects ont alors obligé les victimes à entrer dans le coffre de leur voiture, et à leur fournir leurs cartes bancaires et leurs numéros d’identification personnelle (NIP).

Alors que la voiture se dirigeait vers les Galeries de Hull, une des victimes a réussi à se sauver en tirant la corde d’urgence servant à ouvrir le coffre de l’intérieur.

C’est ainsi qu’il a pu alerter un passant, et enfin communiquer avec la police.

Les suspects ont pris la fuite à pied, mais M. Kalonji a été arrêté près de la scène de crime.

Dieu Donné Pinganayi Wakubela a été arrêté par l’unité d’intervention tactique au mois d’août.