Le secteur Dunrobin a été fortement touché par la tornade.

Encore plusieurs jours pour restaurer l’électricité à Ottawa

Les dommages causés aux infrastructures électriques par la tornade de vendredi «sont aussi importants sinon pires que la tempête de verglas de 1998», a affirmé la direction d’Hydro Ottawa, samedi.

Plus de 97 500 abonnés d’Hydro Ottawa étaient toujours privés d’électricité samedi en fin d’après-midi, en raison de quelque 200 pannes dans la capitale. Dans certains cas, il faudra plusieurs jours avant que l’électricité soit rétablie.

«Une grande partie de ces pannes sont reliées à la perte d’approvisionnement en électricité venant d’Hydro One. La station Merivale a subi des dommages considérables et ne fonctionne pas. Ça va prendre plusieurs jours avant de la remettre en état de marche», a expliqué le président-directeur général d’Hydro Ottawa, Bryce Conrad, lors d’une conférence de presse tenue samedi matin avec le maire d’Ottawa, Jim Watson, le gestionnaire Sécurité et gestion des mesures d’urgence, Pierre Poirier, le directeur des Services de protection et d’urgence, Anthony Di Monte, et le chef de police, Charles Bordeleau.


« Je dirais certainement que la tornade se hisse parmi les deux ou trois plus importants événements traumatisants qui ont affecté notre ville »
Le maire d'Ottawa, Jim Watson

Des centaines de feux de circulation à Ottawa étaient hors service, samedi, et des hôpitaux de la région devaient fonctionner à l’aide de génératrice en raison des pannes électriques.

Jim Watson était maire de l’ancienne Ville d’Ottawa lors de la crise du verglas. Il a précisé samedi que la tempête avait eu des répercussions majeures à la grandeur de la ville alors que la tornade de vendredi, bien qu’ayant causé d’importants dégâts dans l’ouest et le sud de la capitale, «n’a pas entraîné la fermeture complète de la ville».

«Je dirais certainement que la tornade se hisse parmi les deux ou trois plus importants événements traumatisants qui ont affecté notre ville», a indiqué M. Watson, précisant que le secteur Dunrobin a l’air d’avoir été la cible d’une bombe.

Les autorités ottaviennes ont prévenu les sinistrés que le processus de vérification de la structure d’une maison endommagée sera long.

«C’est un processus très méticuleux afin de nous assurer de la sécurité du public», a souligné M. Poirier.

La tornade a fait environ 25 blessés à Ottawa. Six personnes ont été transportées à l’hôpital pour des traumatismes. Les autorités n’avaient rapporté aucune mortalité associée à la tornade, samedi.