Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
L’altercation entre des policiers et des citoyens qui a eu lieu lors du démantèlement d’un rassemblement illégal à Gatineau a des échos jusque chez nos voisins du Sud, où le fils du président américain Donald Trump a dénoncé la situation sur son compte Twitter dimanche.
L’altercation entre des policiers et des citoyens qui a eu lieu lors du démantèlement d’un rassemblement illégal à Gatineau a des échos jusque chez nos voisins du Sud, où le fils du président américain Donald Trump a dénoncé la situation sur son compte Twitter dimanche.

Donald Trump Jr. dénonce l’altercation dans un rassemblement illégal à Gatineau

Jean-Simon Milette
Jean-Simon Milette
Le Droit
Article réservé aux abonnés
L’altercation entre des policiers et des citoyens qui a eu lieu lors du démantèlement d’un rassemblement illégal à Gatineau, la veille du Nouvel An, a des échos jusque chez nos voisins du Sud, où le fils du président américain Donald Trump a dénoncé la situation sur son compte Twitter dimanche.

Donald Trump Jr. a répondu à un usager du réseau social qui commentait la situation entourant l’empoignade entre des agents du Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) et des citoyens d’une résidence du secteur Le Baron, le soir du 31 décembre.

« C’est de la folie et ça s'en vient bientôt chez nous si vous ne vous réveillez pas », a commenté Donald Trump Jr. dimanche soir.

Ce dernier commentait la publication d'un Canadien, le chroniqueur conservateur Ezra Levant, qui dénonçait l’usage de la force par les policiers du SPVG lors du démantèlement du rassemblement illégal. La publication était également accompagnée de la vidéo, maintenant devenue virale, montrant une portion de l’altercation.

La vidéo a fait le tour des réseaux sociaux au cours des derniers jours, au point où le SPVG a tenté de jeter un autre éclairage sur cette affaire samedi.

Donald Trump Jr.

Rappelons que des agents du SPVG ont été appelés à intervenir la veille du Nouvel An dans une résidence de Gatineau, après qu’ils eurent été informés que des citoyens s’y étaient rassemblés illégalement.

À l’arrivée des policiers, certains des récalcitrants ont refusé d’obtempérer et une escalade de tension s’en est suivie.

« La vidéo ne montre qu’un extrait de l’intervention. Les individus étaient récalcitrants et ont refusé de collaborer. L’individu arrêté sur la vidéo avait commis un voie de fait sur un policier, le frappant au visage à quelques reprises », a indiqué le SPVG samedi.

Au terme de l’altercation, le SPVG a procédé à l’arrestation de deux individus. Des accusations criminelles devraient être déposées contre ces derniers. 

Un total de six constats d’infraction ont été remis en vertu de la Loi sur la santé publique.