L’homme d’affaires de Gatineau, Howard Graveline, a été déclaré mort huit ans après sa disparition en décembre 2011.

Disparu depuis huit ans, le propriétaire de Howard’s Pawn Shop déclaré mort

L’homme d’affaires gatinois Howard Graveline, disparu depuis 2011, a été déclaré officiellement mort, a appris Le Droit.

Celui qui était propriétaire de boutiques de prêts sur gage Howard’s Pawn Shop à Gatineau n’a pas donné signe de vie depuis le 30 décembre 2011.

Le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) a multiplié les appels au public visant à le retrouver dans les mois suivant sa mystérieuse disparition, mais l’affaire n’a jamais été élucidée.

On ignore la cause exacte de sa disparition, même si de nombreuses rumeurs ont circulé ces dernières années. Ses proches ont plus de questions que de réponses, en 2019.

Cour supérieure

Le Droit a obtenu la requête en Cour supérieure visant à faire déclarer le Gatinois officiellement décédé.

« La loi prévoit qu’une personne est présumée vivante sept ans après qu’elle ait été vue vivante », explique Me Sylvain Boucher, l’avocat de la veuve de M. Graveline, Suzane Richard.

Cette disposition de la loi sert à préserver les droits d’une personne, alors qu’il incombe aux proches de prouver le décès d’une personne avant la fin de cette période.

« Après les sept années, explique Me Boucher, la présomption n’existe plus. Les proches peuvent entamer les procédures. »

La veuve de M. Graveline a réagi par la bouche de son avocat. « Madame est soulagée que le processus soit terminé, et d’enfin pouvoir vivre son deuil. »

Le jugement en déclaration de décès a été demandé par Mme Richard et les enfants de M. Graveline, nés d’une autre union.

La requête doit être autorisée sous peu par un juge de la Cour supérieure, après quoi le Directeur de l’état civil confirmera à son tour le décès de Richard Graveline.

Selon la requête judiciaire, Howard Graveline est né le 11 novembre 1936 à Eastview (Vanier, Ottawa). Il résidait à Gatineau au moment de sa disparition. Il aurait aujourd’hui 82 ans.

La disparition soudaine d’Howard Graveline, bien connu à Gatineau, a beaucoup fait parler à l’époque.

Le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) garde le dossier ouvert, bien que l’enquête semble rester au neutre.

Le jour de sa disparition et ceux d’avant, M. Graveline n’aurait donné aucun signe inquiétant ni parlé d’éventuelles menaces à sa sécurité à ses proches.

Le SPVG a indiqué en 2012 que M. Graveline avait une santé précaire. Dans le cadre de son enquête, le SPVG était retourné faire des vérifications à l’intérieur et autour de sa maison du chemin des Érables pour vérifier certaines informations.

Cela n’a pas permis de retrouver le disparu.

Le SPVG a confirmé en 2012 avoir collaboré avec Interpol, étant donné que M. Graveline avait des intérêts financiers et immobiliers en République dominicaine. Dans les semaines suivant sa disparition, certains proches craignaient un enlèvement.

Cette thèse n’a pu être confirmée officiellement, alors que cette disparition demeure des plus nébuleuses.

L’homme à la peau blanche était bilingue, mesurait 5 pieds et 9 pouces, et pesait environ 185 livres. Il avait les cheveux bruns et les yeux gris.