Ariel Jeffrey Kouakou a été aperçu pour la dernière fois entrant dans le parc des Bateliers, qui longe la rivière des Prairies.

Disparition d'Ariel Kouakou: un chien pisteur aide les recherches

MONTRÉAL — Les recherches en vue de retrouver le petit Ariel Jeffrey Kouakou n'avaient toujours pas porté leurs fruits en début d'après-midi vendredi.

Les autorités ont repris leurs recherches en matinée sur les berges de la rivière des Prairies, dans le nord de Montréal.

Depuis ce vendredi, les équipes de recherche disposent du travail d'un chien pisteur provenant de Gendarmerie royale du Canada (GRC) de la Nouvelle-Écosse qui est spécialisé dans les recherches sur la glace et dans l'eau.

Ariel Jeffrey Kouakou

Entre-temps, un bateau appartenant à Hydro-Québec sillonne de nouveau la rivière pour fracturer la glace. Des membres de l'escouade nautique du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) sont aussi sur les lieux. Cependant, des plongeurs n'étaient pas mis à contribution.

Ce déploiement s'explique par l'hypothèse privilégiée par le SPVM, celle de la noyade du garçon de 10 ans après sa disparition survenue le 12 mars dernier.

Ariel Jeffrey Kouakou a été aperçu pour la dernière fois entrant dans le parc des Bateliers, qui longe la rivière des Prairies. Le SPVM affirme que des enregistrements de caméras de sécurité le montrent entrant dans le parc, mais aucune ne le montre en train d'en ressortir.

Entre-temps, le SPVM continue de recueillir les informations qui peuvent être transmises par le public à propos de cette disparition. Le poste de commandement mobile érigé à cet effet il y a plusieurs jours face au centre commercial Galeries Normandie, sur la rue de Salaberry, est toujours sur place.