Une importante somme d’argent a été saisie.

Démantèlement d’un réseau de présumés trafiquants de drogues

Un réseau de présumés trafiquant de drogues qui opérait des deux côtés de la rivière des Outaouais a été démantelé mercredi lors de multiples perquisitions.

Vingt personnes soupçonnées de faire partie du réseau ont été arrêtées lors de 14 perquisitions effectuées par les policiers dans l’Est ontarien et dans l’ouest du Québec.

Des armes ont été saisies lors des perquisitions.

Des agents de la police provinciale de l’Ontario (PPO), de la Sûreté du Québec (SQ) et de la police du lac des Deux-Montagnes ont investi des 14 résidences à Hawkesbury, en Ontario, à Grenville, au Québec, et dans des communautés avoisinantes.

Les policiers ont saisi plus de 3000 comprimés de méthamphétamine, plus d’un demi-kilogramme de cocaïne, 16 timbres de fentanyl ainsi qu’une variété d’autres drogues. Une importante somme d’argent en devises canadiennes et américaines, des téléphones cellulaires, trois armes à feu avec des munitions, des armes prohibées et cinq véhicules ont aussi été saisis.

Plusieurs substances illicites ont été récupérées par les policiers lors des perquisitions.

Les suspects sont de Hawkesbury, de Lachute, de Deux-Montagnes, de Vankleek Hill et de Grenville. Ils font face à diverses accusations en matière de trafic de stupéfiants, notamment.

Plus de 160 policiers ont participé aux perquisitions. Les descentes sont le résultat d’une enquête de huit mois de la PPO et de la SQ baptisée Projet Amberjack.