Déli de fuite mortel: le suspect demeure en détention

Une accusation a finalement été déposée contre le conducteur de la camionnette présumément impliquée dans le délit de fuite mortel de la promenade du Lac-des-Fées, survenu le 16 mars dernier. La Couronne s'est opposée à la remise en liberté du suspect de 31 ans, qui doit revenir en cour la semaine prochaine.
La police de Gatineau accuse Michel Rainville-Delangie d'avoir fait défaut de s'arrêter après avoir percuté mortellement Guillian Zhanh, une femme de 71 ans qui circulait avec son tricycle, vers 20 h, à l'intersection de la rue Gamelin.
M. Rainville-Delangie, 31 ans, a comparu vendredi, au palais de justice de Gatineau.
Il est détenu de façon préventive depuis jeudi, en attendant son passage devant un juge de la Cour du Québec.
Selon l'article du Code criminel le concernant (art. 252), le suspect a pris la fuite en sachant que la victime était blessée ou en danger de mort.
Le suspect n'est pas le propriétaire du véhicule, a précisé la police de Gatineau.
Jeudi, la police de Gatineau a publié l'image d'une camionnette, équipée d'une gratte, aperçue dans les environs, quelques heures auparavant.
Plusieurs informations obtenues dans les heures suivantes ont permis aux autorités de suivre les traces de M. Rainville-Delangie.
La Couronne s'est opposée à la remise en liberté provisoire du prévenu. Selon l'avocat de l'accusé, Me Jacques Belley, c'est probablement parce que la police n'a pas complété son enquête.
D'ailleurs, un deuxième camion appartenant à l'employeur de M. Rainville-Delangie, a été saisi.
Obscure
Me Belley a lu la première partie de la preuve divulguée par le ministère public, vendredi. 
« C'est intéressant, dit-il. On lit que la police a interrogé trois ou quatre personnes, qui sont unanimes pour dire que (la victime) n'aurait pas dû se trouver sur la promenade. Une personne lui avait dit, avant, de ne pas se tenir là parce qu'il fait très noir à cet endroit, le soir, et a souligné que la femme portait un manteau à capuchon noir. On sait tous que la promenade du Lac-des-Fées n'est pas très large. »
La journée du 16 mars a aussi été marquée par d'importantes précipitations de neige.
Vendredi, le 104,7 FM affirmait que M. Rainville-Delangie conduisait le véhicule de déneigement sans permis de conduire valide, ce qui l'aurait poussé à prendre la fuite.
Le suspect n'est pas le propriétaire du véhicule, a précisé la police de Gatineau.
Selon les documents judiciaires disponibles au palais de justice de Gatineau, le prévenu compte une dizaine de dossiers entre 2004 et 2011.
Il a répondu à des accusations relativement mineures de possession de drogue, de voie de fait, de vol et de non-respect d'engagement de la cour.