Décès par balle: pas d’accusation contre un policier d'Ottawa

L’Unité des enquêtes spéciales (UES) a déterminé qu’aucune accusation criminelle ne serait portée contre l’agent du Service de police d’Ottawa (SPO) impliqué dans le décès par balle d’un homme de 31 ans survenu dans le marché By l’été dernier.

L’incident est survenu le 3 juin 2017 à l’angle des rues Dalhousie et Murray. 

Avant d’être abattu par un agent de police, l’homme avait tiré sur deux individus, dont un a succombé à ses blessures.

Un policier a poursuivi le suspect dans un garage de stationnement de la rue Murray. 

« Pendant qu’il criait continuellement contre le plaignant de s’arrêter et de se coucher sur le sol, le plaignant s’est soudainement retourné et a braqué son arme à feu sur l’agent impliqué (AI). L’AI a fait feu neuf fois avec son pistolet de service. Le plaignant s’est effondré entre deux voitures stationnées, et l’AI n’était pas sûr s’il avait été touché par l’une des balles tirées », écrit dans son rapport Tony Loparco, directeur de l’UES.

Ce dernier estime que les coups de feu tirés par le policier étaient justifiés, pour se protéger de la mort ou de lésions corporelles.

L’UES est un organisme indépendant qui enquête sur des rapports d’incidents impliquant des policiers.